Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

au bout d'une autre piste - un peu de chaleur nostalgique

30 Janvier 2010, 12:57pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Pour vous réchauffer pendant que le froid glacial reigne partout en France et Europe, je vous amène quelques semaines en arrière, sur une autre piste, qui monte au dessus de Saint Etienne d'Albagnan via Cailho à la ferme de Dausse, déjà connu à certains, parce que but régulier de mes balades dans la vallée du Jaur et lieu d'autres événements chauds et de chaleureuses rencontres.

Déjà à l'arrivée des legers nuages de fumé nous montraient, que le secadou - nom régional du traditionnel séchoir à châtaignes nous accueillait.


DSCF3942

Des nombreuse caisses à cerises  remplies de marrons - les mêmes, que nous utilisons à Lisson pour les raisins aux vendanges - étaient triées pendant les semaines et les dernières attendaient devant le s´choir, d'être "enfournées" à leur tour.

DSCF3946

Le but de l'action: faire sécher les marrons en douceur - parfois pendant plusieurs semaines - pour ensuite, une fois leur peaux enlevés - pouvoir les garder longtemps - entiers ou moulu en savoureuse farine.

L'odeur caractéristique du feu de bois de châtaignier flotte dans l'air - il faut l'entretenir en permanence, à petite flamme dans la pièce noir en bas du sécadou, pour que les fumés chaudes traverses le plafond en clef de bois (de châtaignier) et sèchent et imprègnent doucement mais sûrement les marrons, stockés dans des caisses ajourées à l'étage du petit bâtiment en pierre de pays et s'échappent ensuite en volutes bleues au dessus de la ferme.

DSCF4023le feu en bas du sécadou demande un entretien permanent

Un travail de patience et de longue haleine, parfois suffoquant, comme il n'est plus pratiqué souvent de nos jours dans la montagne - bien à l'image de ce géant tranquille, qu'est Fritz, Bavarois de naissance, bourlingueur en Afrique à son temps, devenu Héraultais d'adoption depuis 15 ans et, ensemble avec sa femme Almuth,  paysans castanéicoles et infatigables cultivateurs de ce bout de terre haut perché et perdu, qu'est Dausse avec ses hectares de châtaignerais rigoureusement rénovées autour de la ferme par leur dévouement et à force de leurs bras et jambes.

DSCF4011
les marrons dans leurs caisses ajourées, qui permettent de les tourner régulièrement pendant le séchage

DSCF4022
le rémuagerégulier permet aussi, de contrôller le taux de séchage

DSCF4017
les fruits perdent leur aspect dodu à mesure qu'ils sèchent, sans pour autant être brûlés

Le lendemain matin, un magnifique lever du soleil au dessus des collines d'en face me récompense, de m'être levée tôt, pour pouvoir aider au ramassage des derniers marrons.

DSCF4009
Je suis Fritz dans les petites terrasses bordées de rochers féeriques


DSCF4037
et pendant  une pause bien méritée, je ne me lasse pas, de l'écouter, quand il me raconte l'histoire de Dausse, de ses anciens habitants, des joies et des difficultés de cette vie frugale mais magnifique dans ce lieu magique.

DSCF4042

Si vous voulez un jour vous initier à cette culture presque disparu, tout savoir sur la production traditionnelle des marrons,  vous aérer la tête et l'esprit face aux vues magnifiques et goûter aux crêpes à la farine de châtaigne d'Almuth, il vous suffit de prendre rendez-vos avec les Schwann au 04 67 97 82 30

Commenter cet article

ulysse 08/02/2010


cela m'intéresserait d'y aller faire un tour un jour Iris mais où est cet endroit fabuleux je l'ai cherché sur la carte et ne l'ai pas trouvé ?

 


Michel Smith 06/11/2010



Très beau reportage Iris ! Merci.



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog