Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

Vendredis du Vin # 38: en été n'abandonnez pas votre caviste

30 Juillet 2011, 17:07pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

C'est la consigne, que nous avait donné Patrick Boettcher, le président des Vendredis du Vin # 38 avant de partir visiter la Toscane. À son retour, il ramasse les copies - rendues nombreuses par ses élèves, tous dévoués à leur caviste bien de chez eux ou découvert en voyage - quand ils ne font pas de l'oenotourisme chez le vigneron ou la chasse au foires aux vins...

 

Cavistes VdV 38

 

J'ai rarement l'occasion d'aller visiter des cavistes - mes vacances se font rares - vigne oblige - mais chaque fois, que je passe proche d'un, que cela soit à Paris ou à Düsseldorf, je vous en ai parlé - de ma "question teste",  - voyage oblige - quel vin me conseillez vous, si je ne peu emporter qu'une ou deux bouteilles...en donnant mes goût et préférences, si on me pose la question - donc cje vois, s'il est àl'écoute du client, pour lui proposer un vin à l'hauteur de son attente - ou cela ouvre des pistes, pour cme proposer un vin, qui pourrait me surprendre... et j'ai eu la chance de tomber presque chaque fois sur le bon conseil....

 

Mais j'ai eu le plaisir de découvrir une caviste tout proche de mon village grâce à un ami blogueur venu de loin, qui me facilitera dans l'avenir, de me fournir en bons vins, comme les grand crus Alsaciens de Bruno Schueller, dont j'ai déjà parlé souvent, à 25 km d'Olargues - au Chai de Christine Cannac à Bédarieux -  bar à vin / tapas, on ne peut pas plus agréable et convivial et bien assorti en vins d'une nature, que j'aime...:-).

 

Collage Chai Cannac

 

Donc si vous êtes en vacances dans  l'Hérault, remontez par Faugères ou la vallée de l'Orb en passant par Roquebrun, fleuron de l'Appellation Saint Chinian,  dans nos Hauts Cantons de l'Arrière Pays pour y faire une halte  chez Christine!

 

Chai Christine Cannac 3, sq. Robert-Schuman
Bedarieux (34600)

TÉL : +33 4 67 95 86 14

 

Dans mon rôle de vigneron, j'ai peu l'habitude de rencontrer des cavistes chez moi - comme pour les amateurs, il leur faut prendre rendez-vous, mais contrairement aux amateurs, ils demandent d'abord le tarif "caviste" - et si je leur repond, que j'en ai qu'un seul et unique tarif pour tout le monde, vu la petitesse en volume de ma production, le rendez-vous devient moins urgent - ce que je comprends, n'est pas donné à tout le monde, de vendre un vin, qui a couté au moins 20 € à l'achat  pour 34 ou 36 € ... cela demande plus de force de conviction, qu'une palette de vins de copains à 3,50 revendu aisément entre 5,50 et 7 €. Donc je ne leur en veux pas, si le contact s'arrête là.  Et je comprends bien, qu'étant dans les vins tous les jours, sollicité par des vignerons, qui les démarchent et submergés d'échantillons gratuits, ils ne poussent pas la curiosité jusqu'à commander quelques bouteilles pour leur cave privée;-). Normal - quand on est devenu pro d'une chose et au service des vignerons -   un service, cela se paye - par avance.

 

J'ouvre donc mes bouteilles plus souvent pour des particuliers - gratuit - si la visite et la dégustation des vins  (comptez au moins 3 heures) leur plaît, ils repartent avec du vin dans leur coffre - emportent un beau souvenir, qui dure et qui peut être renouvelé plus tard à la maison, en ouvrent une bouteille...

 

http://www.leblogdolif.com/media/00/00/1377724963.jpg

 

Mais pour quand même parler d'un caviste, qui a le mérite, d'avoir du Lisson dans son offre, et faire un lien avec "été", je me suis finalement dit, que je vais vous présenter un, qui ne croupi pas abandonné derrière son store en ce moment, mais qui fait comme vous: il ferme sa boutique en été, pour partir faire de l'oenotourisme...  - c'est comme cela, qu'il a connu Lisson, qui fait maintenant depuis quelques années partie des "vins à caractère des terroirs cachés",  qu'il vend dans sa boutique - chez lui à Besancon ou sur son site en ligne - et expédie dans toute la France et l'Europe, comme m'a fait découvrir cet article enthousiasmé d'un de mes vins d'un sommelier blogueur Italien il y a quelques semaines.

 

Mon caviste d'été : Les ZinZins du Vin - 14 rue de la Madeleine 03 81 81 24 74, Besançon, France

 

ZinZins cave bistro

 

 

Zin Zins aux bouteilles

aux bouteilles. Fabrice Monnin

 

Zin Zins aux assiettes

 

aux assiettes: Momoko Monnin

 

 

Bonnes vacances donc à Fabrice Monnin et Momoko, sa femme japonaise - pleins de belles découvertes, pour enrichir votre carte et faire la joie de vos clients, qui vont être contents de vous retrouver autour des tapas à l'automne - pendant que le sommelier virtuel sur votre page Web permet aux autres, de choisir et commander aussi pendant votre absence.

 

ZinZins Lisson

 

Pour le Lisson, je signale d'ailleur, que c'est notre Clos des Cèdres 2001 - plus disponible au Domaine -  qui est actuellement en vente - pendant que les millésimes plus jeunes dorment encore dans vos stocks - un caviste, qui fait mûrir les vins chez lui - c'est devenu rare de nos temps... faut vraiment aimer le vin, les vignerons et ses clients:-)!

 


Voir les commentaires

Récyclage des barriques - jusqu'aux bouts

25 Juillet 2011, 12:45pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Il n'y a pas que dans les entreprises de design, comme ici si virtouosement mis en scène par Nina Izzo du blog LostinWine sur sa vidéo, qu'on se soucie de ne pas laisser se perdre le précieux bois de chêne Français des barriques usagées, mes nombreux articles sur une possible réutilisations vous l'auraient déjà montré au fil des années et des archives de ce blog.

 

Que cela soit pour les niches de chien, du temps qu'on avait encore à Lisson...

 

Bruno-Barrique.jpg

 

 

ou les petites tables, qui nous rendent si bien service devant la porte ou à la cave, pour recevoir nos visiteurs, que Klaus a fabriqué il y a quelques temps déjà:

 

http://img.over-blog.com/354x283/0/13/35/04/collagen/collage-fass-aufmachen.jpg

 

Comme pour ce bricolage, il ne nous fallait que les têtes des barriques, restait à utiliser les douelles,beaucoup plus nombreuses, ce qui était fait ce printemps, réparer les chaises, également indispensable, pour le repos des oenotouristes après une fatigante balade dans la vigne.

 

http://img.over-blog.com/300x212/0/13/35/04/NomJuillet-2011-du-dossier/chaises-le-resultat.jpg

 

Mais il nous fallait encore trouver une utilisation pour les bouts des douelles - trop dommage, de les mettre au feu l'hiver - et je me suis donc amusée, à en faire une petite guirlande style "jardin d'enfant", qui cadre bien avec les nez (dévoilés dans un prochain article, promis, juré;-)!)

 

Resteverwertung 2

 

Ce qui prouve finalement, que comme dans le cochon, dans la barrique, tout est bon:-)!

 

....même le vin, mais c'est à vous, de vous en convaincre lors d'une visite à Lisson....

Voir les commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog