Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

agréable, bon, doux, sucré - au milieu des vignes

23 Août 2007, 19:13pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Hier soir changement d'idées et de paysage à quelques kilomètres de Lisson avec un concert de chant polyphones des pays de l'Europe de l'est et notamment de l'Arménie avec la première d'un tout nouveau trio de voix féminines:

anoush-concerts-vall--e.jpg

Amber Ceoltat, alto, Mélodie Pereau, mezzo et Hélène-Tallon-Vanérian, soprano se sont réunies pour ce répertoire insolite, qui nous dépayse par ses rythmes et polyphonies inhabituels à nos oreilles.

anoush-2.jpg

de gauche à droite: Mélodie, Hélène et Amber

Une vraie découverte: la voix chaude d'Amber, en accompagnement comme une basse continue, en solo avec des modulations profondes, proche de la terre. La vivacité chaleureuse de Mélodie, épicée et coulante, changeante entre le piment et le miel - et se mêlant à cela le soprano claire d'Hélène, qui s'élevait par moment pure et plein d'innocence au dessus du mélange charnel des deux autres. Comme pour un bon vin naturel, les tannins, le fruit et la fraicheur se réunissent en un arôme entêtant, qui donne envie d'en ré-gouter. Je n'ai pas compté les caudalies, mais les applaudissements à la fin étaient longs et soutenus.

Le nom de leur toute nouvelle formation "anoush" signifie en arménien "agréable, bon, doux, sucré et dérivés comme "confiture" ou "parfumé", nous explique leur belle affiche.

Le tout se déroulait dans la petite chapelle de La Voulte, hameau perché au milieu des vignes sur un rocher qui surplombe la vallée de l'Orb face aux Gorges d’Héric. Dépourvue d'électricité, cette chapelle aux murs ornés de reliquats de fresques, était illuminée de bougies et des derniers rayons du soleil, qui filtraient à travers une petite ouverture face au couchant.


Encore la tête toute remplie des sonorités harmonieuses, qui nous titillent parfois l'oreille par des frottements, bercé par des chants d'amour arméniens et séfarades, souvent tristes, comme dans la vie et revigoré par un chant turc où le mélange et l'opposition des trois timbres s'accordaient encore à merveille, nous ressortions dans la fraicheur du soir, où un vent vif balayait le vaste panorama des vignes bordées par les silhouettes des montagnes - de la Femme Couchée au Caroux.


Letsnenk enguérnér
pajagnére li
Togh hayots kinin
Méz anoush lini

 

Voir les commentaires

Cela avance -premiers prélèvementsdans la vigne

22 Août 2007, 11:22am

Publié par Iris Rutz-Rudel

Je ne passe pas mon temps qu'à vous raconter mes voyages (même s'il me reste encore à vous livrer mes rencontres avec le vin sur le trajet du retour).


Comme tous mes confrères et sœurs, je me ballade presque tous les jours dans la vigne, pour surveiller l’évolution et gouter les raisins. Hier j'ai trouvé, qu'il était temps de contrôler mes impressions par un prélèvement de grains de Pinot et de Merlot, vu que les oiseaux si mettent et probablement aussi d'autres bêtes, qui bravent encore la deuxième enceinte de clôture (moins que d'habitude jusque-là, heureusement).

Pinot-Noir-170807.jpg
Chose donc faite - et le pesage au moustimètre me confirme ce que les doigts collants et la couleur de plus en plus foncée des pépins présageaient:


12,7° d'alcool probable pour le Pinot et 12,5° pour le Merlot.



En parallèle du renforcement de la protection des Cabernets dans les Échelles, il va falloir donc aussi commencer la préparation de la cave.

Ranger le bric à brac que nous y accumulons entre deux vendanges, laver cuves et pressoir, préparer les caisses et les seaux, huiler les sécateurs et avertir les amis, qui ont proposé de nous aider, de se tenir prêt pour un jour de la semaine prochaine, qui reste encore à définir!


Voir les commentaires

Carte postale de Düsseldorf, capitale de la bière

20 Août 2007, 15:02pm

Publié par Iris Rutz-Rudel



C’est le temps des dernières échappées des vignerons avant vendange. Francis vient de nous mettre sur son blog la carte postale de la Normandie, les Dupéré-Barrera nous racontent leurs rencontres au Canada – et moi, j‘avais déjà commencé le récit de ma visite éclaire à Düsseldorf.

Le but principal et unique était les 80 ans de ma maman. Cette occasion mérite une photo sur ce blog – ce sont son amour et sa sagesse du cœur, qui m’ont accompagnés tout le longue de ma vie et m’ont permis de trouver mon chemin par monts et par vaux.

Mutti-liest-vor.jpg
Düsseldorf, la capitale de la Rhénanie-Westphalie au bord du Rhin, est plus connue pour ses brasseries que pour le vin.

Rheinblick.jpgPromenade sur le quai du Rhin

Un rendez vous avec une amie d’école exilée aux Etas Unis, que je n’avais pas revue depuis le bac – presque 40 ans – m’a fait traverser la Altstadt (vieille ville), fièrement nommé le plus long comptoir du monde, où la bière coule à flot et est consommée devant les vieilles brasseries traditionnelles sur les trottoirs.

Scènes devant la brasserie Uerige dans la Altstadt

Uerige-in-Duesseldorf.jpg
Au moindre rayon de soleil (ou à la moindre absence de la pluie cet été), les buveur s'agglutinent devant les bistros et brasseries pour boire, de préférence debout.

K--bes.jpg
Les serveurs (appellés "Köbes"), toujours en bleu avec des longues tabliers, passent avec un plateau plein de bières et remplacent les vides sans demander


Altbier-vor-dem-Uerigen.jpg
Nouvelles tables pratiques pour ce genre de service - les anciennes tables sont en bois blanc et sont récurées régulièrement - un travail de moins à faire ici

Mais ma plus surprenante découverte à quelques pas de là étaient ces deux pêcheurs de carpe en plein milieu de la ville dans un parc enchanté, le Schwanenspiegel (miroir des signes)


Angler-am-Schwanenspiegel.jpg
Mon amie et moi terminaient la soirée sur la terrasse du Bistro Zicke avec une salade au chèvre chaud (à la fancaise) et un verre de Grüner Veltliner - presque inconnu en France et apparament très en vogue en Allemagne en ce moment.


Pour finir la photo d'une carte à vin d'un autre bistro à bière/restaurant prise au hasard, pour vous montrer, que l'ouverture du marché Allemand vers le monde est indiscutable - pas étonnant, que les vins de masse de chez nous ont du mal devant toute cette concurrence.


à méditer

Je ne vous ai pas pris de photo de l’orage, qui s’abattait un soir pendant 1 heure sur la ville et ses environs – en France et dans les régions viticoles (sauf dans le Midi) vous avez vu assez de cela cette été. Mais je pense que vous allez me croire, que je me suis réjouie de savoir, que ce déluge, qui occupait les pompiers en ville pendant toute la nuit, n’était pas en train de tomber sur Lisson !


Voir les commentaires

Ciel gris et pays vert

9 Août 2007, 08:54am

Publié par Iris Rutz-Rudel

Le voyage c'est bien passé. Juste une alerte de "bagage suspect" dans le Thalys avec le retard en conséquence, mais pas de grève à l'arrivée. Toujours les vins de Monsieur Sapin dans le train et beaucoup de nuages et de la pluie en traversant la France, la Belgique et finalement en rentrant en Allemagne. Mais quelplaisirpour les yeux de voir ce paysage vert luisant après le jaunissement du à la secheresse au Sud.


J'aurais du amener mes bottes à la place des petites ballerines en tissus - et une veste plus chaude aurait été la bienvenue ce matin - mais l'accueil chez mes amis libraires était comme toujours chaleureux et le repas hier soir convivial, avec salade bien ailée, loup de mer sauce anchois-citron et tortillas aux champignons, accompagné d'un vin d'Autriche - du Grüner Veltliner - bien fruité et rafraichissant. Il m'avait vite fait oublier la fatigue du voyage.

repas.jpg

C'est un des grands plaisirs de ces visites en Allemagne: je découvre des vins de toutes origines, sans prétentions mais toujours très agréables pour accompagner un repas. On voit, que les Allemands sont beaucoup plus ouverts pour la découverte de vins de tous les pays d'Europe et du monde et on comprend, pourquoi les vins de masse français ont du mal à garder ou conquérir des parts de marché face à cette offre bien diversifiée et d'une bonne relation qualité/prix.

gruener-Veltliner.jpg



Voir les commentaires

Voyage, voyage!

8 Août 2007, 05:34am

Publié par Iris Rutz-Rudel

Je pars pour l'Allemagne dans une demi heure - en TGV et Thalys, comme d'habitude.  Les cheminots Allemands annoncent une grêve - chose rare, mais pour cela aussi terrible qu'une petite chute de neige dans le Midi: cela risque d'être le chaos!

Croisez les doigts, qu'ils  se calment ou qu'ils attendent, que je sois de retour mardi prochain, avant de se déchainer!

Je vous raconterais mes découvertes. 


.. . et pendant ce temps là, Klaus va poursuivre la bataille contre les blaireaux et les sangliers, qui sont déjà aux affuts et à l'attaque des prmiers grains mûrs....

Voir les commentaires