Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

Vendredis du Vin # 12: Grenache à l'honneur

28 Mars 2008, 19:49pm

Publié par Iris Rutz-Rudel


Pour ce premier anniversaire des Vendredis du Vin, c'est Généviève du blog gare aux goûts , qui écrit à partir de Londres, qui nous criait "gare au Grenache!" sous toutes ces apparences.

Même si ce thème me semblait beaucoup plus facile que le précédent, vu que ce cépage ne manque pas dans ma région, j'ai quand même eu des difficultés pour me décidé pour un seul dans ma cave, vu un peu l'embaras du choix.



Je n'allais quand même pas vous parler des mes propres vins de Grenache, c'était déjà fait par deux fois par Oliv, qui a eu la gentillesse de présenter mon Plô 2002 pour les Vendredis des Vins  3
sur les vins de Femmes  et le Plô 2003 au retour de sa visite à Lisson en 2007.

Devais je sacrifier une des ces bouteilles bien poussièreuses du Châteauneuf du Pape?


Comme cette bouteille avec sa forme bizarre Mascoulet de la Maison Brotte de 1961?

Est-ce que j'allait me décider d'ouvrir la bouteille des Ceps centenaires
La Mémé du Domaine de Gramenon, bien plus jeune parce que de 2000?



Est-ce que je me décide de vous reparler de la cuvée grenache Bruixas vinifiée en Solera de Pierre Quinonéro du Domaine de la Garance, comme je l'ai déjà fait dans le passé?


Une cuvée, qui va à merveille avec les desserts chocolatés, comme les vins de Grenache de Banyuls ou de Maury...

Finalement je me suis décidée d'ouvrir une bouteille de GRANAXA 2001 du Domaine
Coupe Roses à la Caunette dans le Minervois, de Francoise et Pascal Frissant et de vous citer le beau texte sur cette cuvée, qui joue très poétiquement autour du nom, qui sied si bien à ce vin et cette anniversaire des VDV:


Cuvée Granaxa
le nom originel du cépage est utilisé pour rappeler que bien loin dans le temps, le savoir se transmettait dans des angues d'une grande beauté. La consonnance même du nom semble être l'expression mimétique sonore de la granulation malicieuse des tanins sur la langue. La finale francaise (xa) peint l'éclat lumineux de la vivacité du vin tandis que sa prononciation originelle (cha) soulève des doux velours d'apparat pour découvrir la chair généreuse du vin. Délibérément fort et charmeur, cet androgyne cache bien son année de retraite en barrqiue dans la cave primitive de l'exploitation familiale. Stimulé par le carafage, il livrera sans excentricité son bouquet de combinaisons de fruits noirs, de confirure de myrtilles, desirop de griotte ou d'apéritif de prunellier.

Je n'aurais pas su le dire si joliment, mais je ne peut que le confirmer, ce vin est un accompagnateur idéale pour un repas bien savoureux et emplie la bouche de bonheur et soleil.

Les ceps qui le produisent ne sont pas encore centenaires, comme ceux des pieds francs de la Mémé. Je me souviens d'avoir vu pousser les plantiers, que Pascal Frissant avait planté début des années 90 sur le plateau calcaire bien aride en montant de la Caunette à Saint Pons.

Dans quelques années, ils vont ressembler à ces cèpes magnifiques, qu'on voit au bord de la route à Roquebrun, des cèpes qui dansent en tournant leur bras au ciel, pour saluer au mieux en été le soleil du Midi sur leur feuillage, que les sarments rigides tiennent bien droit et fiert vers le haut.










Voir les commentaires

Fureur de règlementation

10 Mars 2008, 15:48pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Selon l’arrêté ministériel du 2 octobre 2006, à partir du 3 octobre 2007 toutes les bouteilles d’alcool devrontundefined revêtir un pictogramme ou un message sanitaire dans le cadre de l'opération lancée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) "Zéro alcool pendant la grossesse".

Le message sanitaire en question:  "la consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir
des conséquences graves sur la santé de l'enfant"
me semble un peu laborieux à installer sur nos étiquettes, qui ont déjà du intégrer l'année dernière la mise en garde obligatoire "contient des sulfites".

Je me suis donc appliquée à trouver un emplacement pour le logo - même si je ne suis pas tout à fait sûre, qu'il ne pourrait pas être mal interprété comme mise en garde contre l'obéisité préponderale des personnes, 
dont l’indice de masse corporelle (IMC = poids divisé par la taille au carré) est supérieur à 30, le tout résultant d'une consommation de sodas par des personnes à queue de cheval... à vos calculettes!

Voilà en avant première les esquisses pour la sorti du  millésime 2006:


nouvelles étiquettes

 

Comme vous pouvez le constater, je n'ai pas encore décidé, si la personne doit se tourner à droite ou à gauche - il me semble, que de ce choix dépend beaucoup, aussi bien pour l'éfficacité des yahourts sur la santé que sur le comportement du consommateur dans les allées d'un super-marché... (et en ce lendemain des éléctions, je n'oserais même pas parler de l'importance du choix dans la politique).

Mais peut-être pourrais je soumettre cette lourde décision à vous, chers lecteurs et/ou amateurs des vins de Lisson:

à droite (...)  ou à gauche (...)



- cochez la case correspondante à votre préférence
- ou laissez moi un commentaire

Pour ne pas vous cacher le sérieux de nos législateurs, sachez, que  cette campagne vise à informer les femmes enceintes du danger bien connu de l'alcool sur le fœtus. L’Inpes rappelle que "l’alcool passe librement et rapidement du sang maternel vers le sang du fœtus, au travers du placenta. La concentration plasmatique d’alcool chez le fœtus et dans le liquide amniotique devient rapidement très proche de celle de la mère." Une consommation même modique et ponctuelle d'alcool pendant la grossesse peut entraîner notamment des anomalies faciales ; des anomalies de croissance ; des dommages du système nerveux central (retard du développement, déficits intellectuels et troubles de l’apprentissage), de l’hyperactivité, des troubles de l’attention et/ou de la mémoire et des troubles nerveux.

Dans les temps qui courent, il ne faut peut-être plus voire les choses d'une manière moins noire et blanc ...



Selon les habitudes alimentaires de vos chères mamans (et vos épouses), qui n'étaient pas encore mises en garde par ce précieux logo, vous pouvez aussi dès maintenant évaluer vos propres séquelles et ceux de votre progéniture - en commençant par un regard critique dans la glace la plus proche...

 


Voir les commentaires

fureurs de toutes sortes

5 Mars 2008, 12:20pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Bientôt le printemps!?  La prudence m'amenait à mettre un point d'interrogation derrière l'exclamatoire l'autre jour.

Et j'ai bien fait, parce que depuis deux jours, un vent glacial du Nord avec des rafales à faire tomber les tuiles des toits nous balaye et a fait chuter les températures proches de zéro...  Rien d'exceptionnel, me dites vous, c'est vrai, l'année dernière, je vous avais même parlé de la neige à l'heure de l'été.

Donc trêve de balade dans la vigne, le sécateur en main pour finir la taille . La fureur du vent risquait de m'emporter du haut de la colline...  

Mettons encore une buche de chêne dans le poêle et restons bien au chaud, à surfer bien à l'abri sur les vagues plus calmes de l'internet.

Temps de repasser sur le site d'une autre fureur, dont j'ai vous ai déjà entretenu, celle des vivres, qui m'enchante depuis le début de l'année.


Et je ne peux pas m'empêcher d'en rajouter à leur furieuse
autosatisfaction , parce que le numéro deux, qui fêtait potages, soupes et veloutés


undefined

fait chabrot sous la plume de Dominique Hutin.

Vin / Accords mets et vins

15/02/08 - Le langage du vin, ah ! Quelle soupe

20/02/08 - Le désaccordeur de piano # 2

22/02/08 - Le langage du vin, ah ! Quelle soupe # 2

27/02/08
- Le pinard déchaîné, virgule d'humeur # 2

"Nul besoin de passer le langage spécialisé au carbone 14, il a l’âge de ses artères. Car depuis toujours (et avant aussi), chaque corps de métier a son lexique, ses tics, son argot. C’est même à ça qu’ils se reconnaissent entre eux, les spécialistes. Ce verbiage professionnel n’effraie personne. C’est du jargon. Soit. Péquin et quidam nagent dans le potage, c’est un fait, mais n’en meurent pour autant pas puisque ces termes techniques sont ordinairement réservés à des bouches et des oreilles autorisées." 

commence la première partie sur le langage du vin, qui ouvre la cage aux "vins-mots" et culmine dans un jeux oulipien digne du pipotron , cher à Rémy Loisel.

Dépêchez-vous de vider votre assiette, le numéro 3 viens d
'arriver, qui nous apprendra tout sur le pain


undefined

et je fais confiance aux éditeurs, qu'avant la fin du mois, le verre de  la photo en tête va se teinter d'une goutte de rouge!






Voir les commentaires

lachrymae vitis - les larmes de la vigne

1 Mars 2008, 12:31pm

Publié par Iris Rutz-Rudel



Traenen der Reben - pleurs de vigne

Pour la première fois cette année elles coulaient abondamment hier, les larmes ou pleures de la vigne, la sève, qui monte à partir d'une température moyenne de 8°C au printemps, quand on taille le bois de l'année dernière.

Pour moi un signe, de me dépêcher à la taille, parce que même s'il s'agit du comportement normal du végétal, qui permet aux souches d'assainir et cicatriser les plaies de coupe, c'est toujours un signe de  nouveau départ.  Bientôt les bourgeons des variétés précoces vont gonfler et il ne serait plus loin jusqu'au débourrement.

Les premières images de bourgeons éclatés étaient ce matin à voir sur le vigneron blog de mon collègue du Roussillon, qui les a constatés très tôt cette année sur le muscat à petit grain. Il met aussi en garde contre le danger de gelés tardives, qui peuvent encore facilement frapper à cette époque et mettre la récolte de l'année en danger.

 
Ces larmes ont depuis toujours suscité la curiosité des vignerons, et pas que la leur. À travers les siècles, la pharmacopée populaire leur attribuait des vertus de toute sorte. Partant de Pline en passant par Hildegarde von Bingen et jusqu'à aujourd'hui elle avaient la réputation de guérir toute sorte de maux,  que ce soit les yeux, les maladies de l'oreille et de la peau, les vomissements, les taches de rousseur, les verrues et même l'alcoolisme.

Un vigneron futé en Allemagne vient de protéger le nom Rebtränen (larmes de vigne) comme marque déposée pour la cosmétique et une bien connue entreprise du Bordelais commercialise des produits contre des taches pigmentaires, troisième préoccupation des femmes en matière de beauté selon eux, sous le nom de Vinoperfect au prix de 40 € le flacon de 30 ml.

Une analyse des matières contenues dans les larmes du Grüner Veltliner, cépage autrichien, donnait pas moins que 32 composants:



composants du secret de vigne
par ordre alphabétique
Nr.     composant     concentration
1     Benzylalcool           0,83
2     Butanol                   0,26
4     Butylacetat             0,24
5     Carvacrol                1,88
        6     Beta-Caryophyllenoxid     0,89
7     1,8-Cineol               3,48
8     Cuminaldehyd         1,99
   9     1,2-Dimethylbenzol     1,40
10     acide acétique       0,88
11     Ethylacetat            0,58
12     Beta-Famesen       0,89
13     Beta-Famesol        0,48
14     Hexanol                0,20
15     l-Hexen-3-ol           0.39
16     Hexylacetat           0,80
17     camphre               1,25
18     Myristin acide        1,85
19     Octanol                 0,54
20     Palmitin-acide       4,66
              21     Palmitinsäuremethylester     2,42
22     Alpha-Pinen          1,19
23     Propanol               0,72
24     Sabinen                1,09
25     Stearins-acide       0,81
26     Alpha-Terpineol     3,39
27     Terpinolen            2,15
28     Terpinylacetat       0,73
29     Tetradecan           1,00
30     Thymol               58,07
31     Tridecan               0,56
          32     1,2, 3-Trimethylbenzol     1,17

         non identifié           2,12


source: L. Jirowtz, G. Buchbauer, G. Remberg und A. Nikiforov: Inhaltsstoffanalyse des Rebenstocksekretes (Rebtränen) mittels GC-FTIR-MS. in: Vitis 1994, 33, 97-98.

J'aurais intérêt à tremper mes mains plus souvent dans la sève de ma vigne dans les jours qui viennent! 






Voir les commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog