Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

au bout d'une autre piste - un peu de chaleur nostalgique

30 Janvier 2010, 12:57pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Pour vous réchauffer pendant que le froid glacial reigne partout en France et Europe, je vous amène quelques semaines en arrière, sur une autre piste, qui monte au dessus de Saint Etienne d'Albagnan via Cailho à la ferme de Dausse, déjà connu à certains, parce que but régulier de mes balades dans la vallée du Jaur et lieu d'autres événements chauds et de chaleureuses rencontres.

Déjà à l'arrivée des legers nuages de fumé nous montraient, que le secadou - nom régional du traditionnel séchoir à châtaignes nous accueillait.


DSCF3942

Des nombreuse caisses à cerises  remplies de marrons - les mêmes, que nous utilisons à Lisson pour les raisins aux vendanges - étaient triées pendant les semaines et les dernières attendaient devant le s´choir, d'être "enfournées" à leur tour.

DSCF3946

Le but de l'action: faire sécher les marrons en douceur - parfois pendant plusieurs semaines - pour ensuite, une fois leur peaux enlevés - pouvoir les garder longtemps - entiers ou moulu en savoureuse farine.

L'odeur caractéristique du feu de bois de châtaignier flotte dans l'air - il faut l'entretenir en permanence, à petite flamme dans la pièce noir en bas du sécadou, pour que les fumés chaudes traverses le plafond en clef de bois (de châtaignier) et sèchent et imprègnent doucement mais sûrement les marrons, stockés dans des caisses ajourées à l'étage du petit bâtiment en pierre de pays et s'échappent ensuite en volutes bleues au dessus de la ferme.

DSCF4023le feu en bas du sécadou demande un entretien permanent

Un travail de patience et de longue haleine, parfois suffoquant, comme il n'est plus pratiqué souvent de nos jours dans la montagne - bien à l'image de ce géant tranquille, qu'est Fritz, Bavarois de naissance, bourlingueur en Afrique à son temps, devenu Héraultais d'adoption depuis 15 ans et, ensemble avec sa femme Almuth,  paysans castanéicoles et infatigables cultivateurs de ce bout de terre haut perché et perdu, qu'est Dausse avec ses hectares de châtaignerais rigoureusement rénovées autour de la ferme par leur dévouement et à force de leurs bras et jambes.

DSCF4011
les marrons dans leurs caisses ajourées, qui permettent de les tourner régulièrement pendant le séchage

DSCF4022
le rémuagerégulier permet aussi, de contrôller le taux de séchage

DSCF4017
les fruits perdent leur aspect dodu à mesure qu'ils sèchent, sans pour autant être brûlés

Le lendemain matin, un magnifique lever du soleil au dessus des collines d'en face me récompense, de m'être levée tôt, pour pouvoir aider au ramassage des derniers marrons.

DSCF4009
Je suis Fritz dans les petites terrasses bordées de rochers féeriques


DSCF4037
et pendant  une pause bien méritée, je ne me lasse pas, de l'écouter, quand il me raconte l'histoire de Dausse, de ses anciens habitants, des joies et des difficultés de cette vie frugale mais magnifique dans ce lieu magique.

DSCF4042

Si vous voulez un jour vous initier à cette culture presque disparu, tout savoir sur la production traditionnelle des marrons,  vous aérer la tête et l'esprit face aux vues magnifiques et goûter aux crêpes à la farine de châtaigne d'Almuth, il vous suffit de prendre rendez-vos avec les Schwann au 04 67 97 82 30

Voir les commentaires

Hors Piste - auf neuen Pfaden - away from mainstream roads

29 Janvier 2010, 17:39pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

banniere picasaHors piste toute l'année, comme l'ont déjà expérimenté les amateurs du vin, qui se sont confié à moi après l'accueil à Olargues, pour me suivre sur la route sinueuse, qui mène de ce village "le plus beau de France" vers le domaine, qui se cache à 3 km dans une vallée perpendiculaire à la vallée du Jaur, adossé à la colline, que les lecteurs fidèles de mon blog connaissent depuis plus que 4 ans, pour m'avoir accompagné dans des multiples balades dans la vigne à toute saison.

Qu'ils s'appellent Olif ou Philippe, Wolf , Theo , Yannick , Tom ou Ulysses - ils sont tous passé par cette piste, avant de crapahuter sur la colline et être initiés à la cave... parfois, ils doivent même mettre la main à la pâte, pour aider, comme cette vaillante équipe de Belgique, qui était là, juste à temps, pour monter la première poutre de la pergola:

la main à la pâte

Ils ont pu écouter le chant des cigales, s'ils passaient l'été - enregistré dans la vigne par la vigneronne à l'aide d'un de ces multiple instruments magique, créés par l'électronicien/vigneron Klaus:

son de la vigne

Ils ont du monter les Échelles de Lisson, à travers les petites terrases etroites, plantées en Cabernet Saugignon, Cabernet Franc et Côt (Malbec), pour arriver plus haut dans les devers des Pinots du Clos du Curé, avec leur forêt de piquets individuels.

Pinot piquets
Admirer le panorama, qu'on a, une fois grimpé tout en haut, à 300 m, sur la montagne en face.

panorama Carnoulet Sept 08

Redescendre la pente vertigineuse du Clos des Cèdres, planté en Merlot, petit Verdot et Mourvèdre, où le schiste affleure avec ses couleurs chatouillants:

clod-des-cedres
pour finalement arriver de nouveau à la maison en bas, où la voute fraiche de la cave à barriques permet, de se raffraichir et de finalement gouter le vin, dont on comprends mieux l'origine après avoir visité ses lieux de naissance dans la vigne.

Luc et Iris
C'est ici, dans leur berceau de chaine, neuf ou d'un à deux vins, selon le millésime, que les vins sont elévés - jusqu'à 18 mois, tranquille, avec peu de soutirages et just ce de soufre, pour leur éviter, de tourner en vinaigre... parfois ils en contiennent moins de 10mg/l SO2 total à la mise, qui se fait aussi sans collage ni filtrage, avec une petite tireuse à 4 becs, pour ne pas les bousculer.

Lisson à table

Ne reste qu'à les amener sur la (très bonne) table, qu'ils réclament sur leur étiquette.



clip image002

Si vous suivez le panneaux des OFF Hors Piste mardi 23 février de Vinisud, vous allez les retrouver:

Clos des Cèdres (100 % Mourvèdre)

Clos du Curé (100% Pinot)

Les Échelles de Lisson
(Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Côt et petit Verdot, selon les millésimes)

Le Bel Hazard (vin d'apéritif sec - comme un sherry extra dry - elévé 4 ans sous voile)

À consommer avec plaisir et modération, en bonne compagnie de préférence...

Moi, j'y serais en compagnie de 7 autres vignerons, qui se réunissent pour la première fois en OFF pendant l'édition 2010 de VINISUD à l'Aeroport-Hôtel à Maugio, just en face:

banniere picasa

Vous trouvez toutes les informations sur notre blog de l'évenement: Horspiste ou sur notre page evenement facebook .

La dégustation aura lieu tout le mardi 23 - de 10 h à 19 h - l'entrée est gratuite - les amateurs éclairés sont les bienvenu(e)s - il y aura même une navette devant Vinisud, pour vous amener à l'hôtel.




Voir les commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog