Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

Fable languedocienne - heureux qui comme Ulysse

25 Novembre 2006, 18:08pm

Publié par Iris Rutz-Rudel



Heureux, qui comme Ulysse de Eldorad'Oc regarde autour de lui avec attention, curiosité et amour et sait transformer ses rencontres en poésie.

Cela fait dix mois, que je suis ce blog qui chante la gloire de notre beau pays d'Oc à travers ses randonnés pédestres, illustrées de belles photos, qui foisonne d'idées amusants, trouvailles, coups de cœur et parfois coups de gueule - mais toujours bien argumentés et bien tournés.


Aujourd'hui, j'ai envie de partager ce plaisir!

Suivez moi sur les pages de Claude Desneux et entrez dans son univers par cette petite fable languedocienne si bien illustrée - mais ne vous arrêtez pas là, fouillez dans ses archives et passez un beau moment de découverte - un verre à la main.

Lui-même se présente ainsi:


Souris en main, je vous invite à découvrir les pépites touristiques de ce vaste pays d'Oc, véritable Eldorado histo-gastro-géolo-graphique où, au cours des ages, la main de l'homme (sans oublier celle de sa compagne !!) a griffonné sur des paysages somptueux et sauvages des villages et monuments qui sont autant de machines à remonter le temps...

Nous en profiterons pour nous régaler au hasard des chemins des nectars et friandises qu'une litanie de générations ont façonné, aiguillonnées par le péché de gourmandise ....Et puis, de temps en temps, nous nous arrêterons à l'ombre d'un figuier ou d'un amandier pour deviser de poésie, de littérature, de musique, ou se livrer à des divagations sur les joies et contrariétés de la vie quotidienne en pays d'Oc qui sont le sel (et surtout le miel !!) de nos existences...
                                Ulysse

 

À lire avec immodération!

Voir les commentaires

Images d'automne

21 Novembre 2006, 14:17pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Quelques images de l’automne, qui nous a tant gâté cette année avec des journées splendides, plein de soleil et de belles couleurs. Des impressions de la fête des marrons et du vin nouveau à Olargues et des vues sur la montagne en face de Lisson,  la « femme couchée » et le Caroux, « montagne de la lumière », qui nous guide au retour de chaque  visite à Béziers tout le longue de la route, qui remonte la vallée de l’Orb. La première salamandre de l’année – moins photogénique que sa congénère  chez le collègue de Champagne, plus sauvage, comme il se doit à Lisson….

Et les fleurs de l’arbousier, qui cohabitent à cette époque avec les fruits écarlates – plus beau à voir qu’à manger. J’ai trouvé aussi quelques sorbes cette année, petits fruits en forme de poire, indigestes tant qu’ils ne sont pas « blets », mais un régal une fois arrivé à ce stade. Et comme pour tous les cadeaux de la nature de ce genre, il faut être plus vite que les animaux, qui aiment aussi s’en empiffrer avant que l’hiver leur rend la vie plus difficile. Je pense, pour les sorbes, ce sont les blaireaux, qui sont ma plus lourde concurrence, pour les noisettes, je perds toujours contre les écureuils, les châtaignes sont assez généreuses, pour nourrir tout le monde tout en me laissant un panier – les champignons trouvent tellement d’amateurs à deux pâtes, que je ne me lance pas dans la course – les derniers raisins et figues ont nourris les oiseaux (je ne parlerais pas des sangliers dans ce contexte, évitant les sujets qui fâchent).


/>
 

Pour nous, ils restent les olives à ramasser pour la petite provision d’huile d’olive avant que le gèle ne fasse tout tomber.


Voir les commentaires

décuvage 2006 et petit chimiste

16 Novembre 2006, 18:07pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Après une nouvelle période de journées d’automnales avec un ciel bleu azur et des couleurs surtout en fin d’après-midi à vous couper le souffle sur ce paysage de montagnes, où les dorures des châtaignerais s’élancent encore plus haut que les vignes multicolores à mi-pente,

vigne avec Gorges d'Héric et Caroux


 c’est la grisaille venue du Sud, qui permet de passer une journée à l’ordinateur, sans trop avoir l’impression de gâcher sa journée.

Je me rends compte, que j’ai vous ai encore peu raconté du déroulement de la vinification cette année.  Pendant que je rattrape la lecture des billets sur les blogs des confrères (j’adore les coups de gueule d’Hervé Bizeuil – la burocratie usine à gaz et les règlementations à la française m’hérissent aussi souvent les poils, mais je me défoule avec une promenade dans la vigne à la place d’un article – et quand je reviens de ma promenade, il a déjà poussé sa gueulante) , vous auriez donc droit aux photos du décuvage et du pressage, qui se déroulaient il y a deux semaines, ainsi qu’à une séance d’analyses au « labo Lisson ».

Pour le décuvage et le passage sur la presse du mout, vous pouvez vous référer  à mon billet de 2005, mais je vous rajoute quelques images de se passage du vin des entrailles de la cuve, qui le faisait naître  vers le ventre des barriques dans le silence serein de la cave.


vider la cuve den Tank leeren


remplir la presse den Keltrer aufbauen

couvercle presse Abdeckung Kelter


presse 2006 Kelter 2006




Nous travaillons depuis nos débuts sans œnologue conseil – juste avec un laboratoire à Béziers,  où nous portons des échantillons de nos vins et qui  nous fournie les analyses obligatoire pour la vente de nos vins à l’export. Et comme Béziers, c’est loin pour des gavatchs comme nous, nous avons optés il y a quelques années pour des kits d’analyse , qui nous permettent, d’analyser sur place quelques paramètres de base de nos vins et de transformer l’atelier de Lisson en labo du petit chimiste de temps en temps.



distillation du vin pour analyse - Distillation des Weines für die Analyse

analyse vin - Weinanalyse



Moi, cela me rappelle mes cours d’école d’il y a très longtemps avec Bunsen et Erlemeyer –

j’adore particulièrement le analyse acidité volatile - Analyse flüchtiger Säure


contrôle des acidités volatiles avec sa distillation et le changement de la couleur sous influence du réactif à la fin.


titrage de l'acidité volatile - Titrierung der flüchtigen Säure

Et cela nous permet ainsi de suivre de près nos vins, qui évoluent, comme vous le savez, avec un minimum de SO2 et qu’il faut donc traiter avec un maximum de soin et d’hygiène et surveiller pendant leurs 18 mois d’élevage en barrique.

Voir les commentaires

Les Trous Noirs du WEB

7 Novembre 2006, 15:28pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Pour moi, du fond caché de ma vallée de Lisson, sans ligne d’électricité, mais avec une ligne téléphonique qui m’amène même l’ADSL depuis 2 ans, l’Internet et un moyen formidable d’information et de communication avec le monde entier. Je dirais, que cela m’a rendu mon choix de vie plus complet et plus facile.

Reporteurs sans Frontières RSF nous rappelle, qu’il y a des pays, où cette liberté d’information et de communication n’existe pas – où la libre expression sur le Net peut vous entrainer en prison :

61 Cyberdissidents et blogueurs sont actuellement emprisonnés à travers le monde !

Vous trouvez la liste complète et plus d’information sur le site de RSF. Et vous pouvez laisser votre vote symbolique contre les trous noirs du Web ici




Voir les commentaires

Économies pas toujours domestique, marrons chauds et vin nouveau

2 Novembre 2006, 12:49pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Après avoir mis en ligne hier mon éloge de la ballade aux champignons digeste et désintéressée, je viens de trouver deux articles ce matin sur le Midi Libre - notre journal du coin, qui parlent d'autres aspects de la cueillette.

Comme vous le savez peut-être, Olargues et Lisson se trouvent en plein milieu des Hauts Cantons de l'Hérault - au pied de l'Espinouse, qu'on cite dans l'article et les histoires d'invasions nocturnes et barbares des ramasseurs venus de loin avec râteaux et lampes de poche se racontent aussi à l'épicerie du village.  S'ajoutent des anecdotes de vitres brisées pour voler un panier plein de champignons à l'arrière d'une voiture, de pneu crevés par les autochtones, exaspérés de ne plus pouvoir emprunter leurs chemins menant dans leurs terres et bois à cause des voitures de ramasseurs garées n'importe où - de gendarmes venus enquêter dans une voiture banalisée, qui subit le même sort.

L'histoire des camionnettes qui lâchent des troupeaux de Vietnamiens aux aurores dans nos bois ne date pas de hier. Je l'avais entendu la première fois raconté il y a presque 20 ans en arrière par notre confrère Olivier Julien du Mas Julien,  adepte à la chasse, la pêche et la cueillette au même dégrée qu?au bon vin depuis toujours....

Cela me fait le même effet que l'histoire des écologistes, qui lâchent des vipères par avion pour le compte de l'institut pasteur sur la région, qui resurgit régulièrement l'été dans la presse locale - j'avais fait le teste de raconter le bruit il y a quelques années en attendant dans la file devant le boucher - il a mis deux semaines pour me revenir comme histoire confirmée.

C'est cela aussi, la vie à la campagne - cela agrémente le quotidien - il faut seulement tout prendre avec un grain de sel.


Et tant que j'y suis encore dans les histoires de nos villages, il y a une information que je ne devrais pas passer sous silence:




Le week-end prochain, Olargues fête le Marron et le Vin Nouveau, deux jours d'animations autour du marron chaud grillé sur place et le vin nouveau de la coopérative de Berlou et de quelques vignerons du saint chinianais, qui se sont mis sur le créneau.

Samedi matin à 9 heures, une visite organisé par le Centre Cebenna à Olargues vous permet d'aller visiter une authentique châtaigneraie du Haut Languedoc avec découverte de la châtaigne traditionnelle, le secadou à l'ancienne et le fabuleux gouter d'Almuth à la ferme de Dausse, au dessus de Saint Etienne d'Albagnan - Tarif 2Euro50 l'animation et 7Euro50 le gouter.

Cette visite vaut le coup, le chemin vers Dausse monte jusqu'à 600 m sur le flanc de l'Espinouse, où les maisons s'accrochent sur les petites terrasses rocheuses au milieu d'une châtaigneraie, que le couple Fritz et Almuth Schwab a restauré avec beaucoup d'énergie et assiduité pendant les dernières années.


Tout y est aux antipodes d'une exploitation "technologique" mécanisable avec des variétés nouvelles et des récoltes à la machine. Un environnement et des modes de travail vraiment dans la pure tradition des paysans des Cévennes - à l'exception d'une grande installation de panneaux photovoltaïque fournie par EDF, qui permet de produire une énergie propre et durable sur place.

La vue de là haut plonge au dessus de la vallée du Jaur et peu aller jusqu'à la Méditerranée à l'horizon, les jours clairs comme en ce moment. Sur cette photo prise à Dausse en soirée cet été, on voit même les vignes de Lisson en flanc de colline au milieu des bois.


Le dimanche à midi, "Les boutiques Gourmandes" sur la place de la Mairie vous proposent une découverte du terroir à travers de leurs produits avec l'association Art & Saveurs du Haut Languedoc. Je vous met l'eau à la bouche avec leurs assiettes gourmandes.


Vous allez reconnaître quelques producteurs, que vous connaissez déjà de ce blog  - et apprendre à connaître d'autres, que je n'ai pas encore eu le temps de vous présenter.



 

Inscription au: 04 67 97 88 00 centre Cebenna ou 04 67 97 71 26 Office de tourisme Olargues


Voir les commentaires

Cueillette de champignons pas du tout indigeste

1 Novembre 2006, 18:26pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

 
En attendant la fin des fermentations du  raisin dans les cuves et le travail du décuvage et de la presse, il restait cette année assez de temps, pour se régaler des belles journées de l'été indien, que nous offrait ce mois d'octobre. 
 



vue sur le Caroux du chemin de Lisson - Blick auf den Caroux vom Weg nach Lisson aus

Pendant que les feuilles  des arbres  et de la vigne se paraient de leurs plus belles couleurs,  je me suis donc réjouie de ballades sur la colline de Lisson.


Lisson automne 2006 - Lisson Herbst 2006



Lisson automne vigne vierge sur pergola - Lisson Herbstfarben wilder Wein

Mais ce coup-ci pas en traversant  la vigne, mais en crapahutant à travers bois tout autour - sous le couvert de chênes verts et châtaigniers,  longeant des buis et des arbousiers et marchant sur le doux tapis des aiguilles sous les cèdres et autres résineux.

Quelques belles averses au milieu du mois avaient donné le climat idéal pour des poussées de champignons. Mais cette année, ma "cueillette" ne m'a pas encombré: pas de panier à porter, juste mon petit appareil photo numérique, qui rentre facilement dans la poche de mon pantalon, quand je dois escalader un mur dans mon ascension des terrasses cachées sous les bois à droit et à gauche de la clairière que forme le vignoble de Lisson sur le flanc de la colline.

Voici donc un échantillonnage de mes trouvailles - plus diversifié que dans une cueillette à but culinaire, vu que ce n'était pas nécessaire de me restreindre aux seul champignons comestibles que je connais assez bien, pour ne pas me laisser prendre par les doutes, qui me venaient normalement au plus tard quand je comparaissais à la maison mes candidats "pas 100% sûres" avec les images et description de mes livres sur les champignons et surtout les passages intitulés: "à ne pas à confondre avec...." et leurs descriptions détaillées des symptômes d'intoxications diverses, parfois relevées que par un verre d'alcool ou au bout de plusieurs heures ou jours - quel horreur !

Je vous laisse trouver vous même leurs noms - j'aime beaucoup aussi les champignons de troncs - des plus petits aux plus grands.



champignon 2006



champignon 2006



champignons 2006



champignon 2006



champignon 2006



champignon 2006



champignon 2006



champignon 2006



champignon 2006



champignon 2006



champignon 2006



champignon 2006



champignon 2006



champignon 2006



champignon 2006

Et si après tout cela vous ne sentez pas l'envie de partir aussi dans les sous-bois, pour humer les senteurs et vous remplir aux moins les yeux et les poumons (et les poches de quelques marrons à déguster avec le vin bourru le soir à la maison) - ben - cela vous regarde - mais je vous assure, vous allez manquer quelque chose.

Voir les commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog