Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

Articles avec #a boire et a manger

Calendrier de l'Avin 2014 - un petit coin du Paradis...

6 Décembre 2013, 00:00am

Publié par Iris Rutz-Rudel

Calendrier de l'Avin 2014 - un petit coin du Paradis...
Calendrier de l'Avin 2014 - un petit coin du Paradis...

Comme chaque année pendant la trêve des Vendredis du Vin du mois de Décembre, c'est notre chère queen des blogueuse du vin (ou du glou, comme on dit dans ses cercles Parisiens et Jurassiques), Eva Robineau, qui nous ouvre les pages de son blog Oenos, pour que nous puissions trouver une petite porte à ouvrir chaque jour pendant cette période de l'Avent, qui nous inspire pour nos repas de fêtes (ou même de jours plus "ordinaires").



Pour ce 6 Décembre, connu comme le jour de la Saint Nicolas dans les pays nordiques, c'est ma tâche, de vous proposer un vin, qui m'a bien plu cette année -

et quoi de mieux, qu'un vin, qui est tout droit sorti des Cailloux du Paradis -et qui a bien accompagné une soirée bien céleste, que j'ai pu passer il y a quelques semaines dans un endroit bien terrestre, au Chai Cannac de Christine Cannac, à Bédarieux, "the place to be à Bédarieux" (dixit pas n'importe qui, mais notre Dude de la découverte des vins et des places, où les savourer: Olif aka Olivier Grosjean, blogueur et auteur de guide connu de vous tous, chers lecteurs :-).



Choisi sur les bons conseils de Christine Cannac, pour accompagner une soirée "Bar des sciences" sur le thème du infiniment petit et des tapas autour de tapenades locales, ce vin de Claude Courtois, Quartz - les cailloux du Paradis à tenu tête à toutes les saveurs et aidé, avec sa belle fraicheur minérale, à garder la tête claire, pour les savants explication du maitre de conférence.

Bravo au vigneron, qui n'est pas un inconnu aux amateurs des vins naturels et iconoclastes, bravo à la caviste, pour son choix - un vrai régal, sans ambigüité - à revisiter plus souvent!

Voir les commentaires

à boire, mais aussi à manger dans les off de Vinisud

23 Février 2012, 10:06am

Publié par Iris Rutz-Rudel

De retour de Montpellier, la tête encore pleine de goûts et de rencontres...

Entre les échanges avec des vignerons, qui exposent en on et off, des blogueurs et d'autres amateurs de vin, fallait bien aussi trouver de quoi se soustenter - et là, je peux vous dire: on mange bien à l'auberge espagnole des vignerons:-)!

Que cela soit en plein air, lundi, devant la cave d'art de Marco Bertossi, sur la place publique de Castelnau les Lez et sous un ciel azure, un soleil radieux et un vent rafraichissant

casse-croute-cave-d-art.jpg

 

ou le lendemain dans la belle salle accueillante de l'hôtel de l'aéroport pour le off des Gaillardises hors piste, à l'abri du vent et également rechauffé par la gentilesse des convives, qu'ils soient vignerons ou visiteurs:-).

on mange bien hors piste

 

et bien sure pas de problème, pour trouver le vin, qui allait avec!

Voir les commentaires

Calendrier de l'Avin - 21 Décembre 2011

21 Décembre 2011, 00:05am

Publié par Iris Rutz-Rudel

à trois jours de Noël, c'est notre chère Eva Robineau du Blog Oenos, qui m'a convié a remplir la petite porte - ou est-ce plutôt une fenêtre? -  du Calendrier de l'Avin 2011, que les amateurs du vin peuvent ouvrir tous les jours, pour y trouver le coup de coeur d'un autre passionné de vin.

 

calendrierdelavin2011.jpg

 

J'ai donc cherché quelque-chose, qui corresponde à cette période hivernale, pendant que la première neige tombe sur ma montagne en face et les giboulées m'amènent les premiers flocons jusqu'en bas devant la porte de Lisson.

Et non, ce n'est pas un vin chaud, qui m'inspire, mais un vin aussi frais que l'air dehors, mais au même temps chaleureux en bouche, plein d'arômes, qui font rêver de temps plus cléments, remplit de notes de fleurs et de fruits blancs...

C'est sur une bouteille de mon ami vigneron Bruno Schueller, qu'est tombé mon choix: Au nom énigmatique pour les non-initiés: Le Bild - raccourci dû, comme chez beaucoup des meilleurs vignerons de France, aux facéties des Appellations, qui lui ont probablement interdit. de réclamer le terroir classé de ces raisins: Le Bildstoeckle - pour des raisons, qui m'échappent au moment, où j'ouvre la bouteille.

Le Bild

Donc encore un Vin de Table, qui me régale, mis en bouteille en Alsace, à Husseren les Trois Châteaux - et, comme pour tous les vrais bons vins, je peux dire: Je m'en fous de son Appellation, c'est ce liquide doré dans mon verre, qui m'enchante et me transporte vers une journée de printemps, pleine de notes florales et de promesses...

frais et aux profonds arômes de fleurs


à 3 jours de Noel en plein hiver! Donc bonne Fêtes à vous tous - en cet Avin plein de bonnes surprises!

Domaine Gérard Schueller et Fils - Alsace. Gérard et Bruno Schueller. La Dîme 68420 Husseren-les-Châteaux.. Tél:. 03 89 49 31 54.

Voir les commentaires

Le printemps - une belle table pour nos vins de très bonne table

14 Mai 2011, 13:12pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

- et pendant que la vigne pousse à vitesse grand V après ce longue hiver, ce sont les visiteurs, qui sont descendus (et même montés pour certains) à Lisson, pour découvrir nos vins, venir chercher leur commandes, faire un petit coucou ou passer un moment plus longue.

 

 

Merci, Hubert, ami fidèle de l'Alsace, dont l'arrivée pendant les vacances de Pâques nous annonce le printemps, bien avant les hirondelles...

 

Olif, un autre habitué entre temps, qui prenait quand même un peu de temps dans sa course effrénée du Languedoc 2011, peut-être content, d'être dispensé de balade dans la vigne ce coup-ci, vu que la nuit avait été courte...

 

et une autre surprise:

 

Toute la "petite famille" de Laurent Crouzet, du restaurant La Table de Roueire entre Béziers et Narbonne, qui avait pris rendez-vous pour une première visite à Lisson, avec dégustation à la cave.

 

Surprise, parce que les vins de Lisson n'intéressent pas beaucoup les restaurants de la région - surtout, quand leur cuisine s'adresse plutôt au touristes et se limite à quelques plâts standards - avec des vins, certes de la région, mais choisis la plupart du temps dans la gamme des vins, qu'on trouve aussi dans tous les supermarchés du coin, et qui, achetés au tarif encore réduit chez le vigneron, permettent, de réaliser une belle marge, sans trop de risques - pour le restaurateur, de devoir employer du personnel formé en vin, pour pouvoir conseiller - et pour le client, d'être dérouté de ce qu'il se paye déjà tous les jours chez lui...

 

Et surprise aussi, parce que la visite du site de Laurent Crouzet m'a fait découvrir une belle carte, avec des menus, qui montrent par le choix des ingrédients, qu'ici, on peut vraiment s'attendre à trouver des produits régionaux et une préparation imaginative et gastronomique:-)!


 

table de roueire

 

 

Je me sens donc honorée, que ce jeune chef  - que j'ai ressenti comme un homme passionné, loins de tout chichi et vraiment à la recherche  des  saveurs authentiques - vient d'ajouter les millésimes 1999 et 2001 de la gamme des vins de Lisson - mures à point - à sa déjà très belle carte de vin de la région,où ils se trouvent en très bonne compagnie:-) !

 

Ses Lisson 1999 - des "collecteurs", comme dirait l'ami Francis, épuisés depuis longtemps à la cave, - comme d'autres vieux millésimes, qui nous apportent encore des éloges -  il les a trouvé chez Philippe Catusse au Chameau Ivre à Béziers, un bar à vin/caviste à ne pas rater, si vous passez dans la région.

 

Donc:  La Table de Roueire, une adresse, que nous n'allons pas manquer d'aller voire cet été!

Voir les commentaires

Les vins de Lisson sont montés à Paris -dégustation à l'Hédoniste

28 Mars 2011, 16:57pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Une fois n'est pas coutume: Les vins de Lisson sont montés à Paris - à l'invitation de deux blogueurs vin  sympathiques, pour ne pas nommer Antonin Iommi-Amunategui aka Vindicateur et Eva Robineau alias Oenos

 

Mais ils ne vont pas être seuls à la dégustation des vins des vignerons blogueurs ce soir:

lundi 28 mars, à L’Hédoniste, 14 rue Léopold Bellan, 75002 Paris, métro Sentier ou Châtelet/Les Halles.

 

http://www.oenos.net/wp-content/uploads/2011/03/fly-qwerty-1024x440.jpg

 

Il y aura aussi des vins du Beaujolais de mes collègues Lilian Bauchet et Isabelle Perraud, qui elle sera présente à la soirée - ainsi que deux autres domaine du Languedoc: O'Vineyards et Clos Romain ainsi que les vins de Château Lestignac  du Périgord et.last but not least les vins d'Olivier B.

 

Les vins de Lisson présentés seront le Clos des Cèdres avec leur 100% Mourvèdre et Les Échelles  notre vin d'assemblage de Cabernets, Merlot, Cot et petit Verdot.

 

etiquettes-1.jpg

 

Je vous  ai mis les "fiches techniques" de ces deux cuvées et de leurs  différents millésimes en lien dans la rubrique des pages. Nous avons le plaisir de pouvoir vous offrir encore quelques bouteilles de millésimes plus anciens et donc plus prêtes à boire, soigneusement stockés dans notre cave.

 

Donc si à la fin de la dégustation, vous auriez envie dans avoir chez vous - où si vous n'avez pas l'occasion d'y être, vous pouvez facilement commander ces vins et les autres vins de Lisson en direct au Domaine. (lisson@wanadoo.fr)

 

En attendant vos remarques et critiques, je vous souhaite une belle dégustation bien réelle des vins, que vous connaissez jusque là que des "oui dire" virtuels de leur géniteurs:-)!

 

 

 

 


Voir les commentaires

Calendrier de l'AVin # 14: une chaussette à l'Italienne envoyée de l'Allemagne

14 Décembre 2010, 00:00am

Publié par Iris Rutz-Rudel

Belle initiative des amoureux du vin en manque d'action commune des Vendredis du Vin ce moi-ci, qui en ont marre, de trouver que des chocolats derrière les petite portes de leur calendrier de l'Avent. Action coordonnée de main de maîtresse par Eva Robineau, déguisé pour l'occasion comme il se doit en fille du père Noël - elle collectionne nos chaussettes isolées (le grand énigme toujours pas élucidé: pourquoi il en manque toujours la deuxième après le lavage...), pour les publier sur son blog Oenos chaque jour, où ils vont former le premier calendrier à contenu liquide pour  attendre le le 24, justement nommé pour l'occasion le

 

Calendrier de l'AVin

 

J'ai eu la tâche de vous remplir la chaussette du 14ièm jour, vu les jolies vins déjà dévoilés les précédents jours, pas facile à trouver. Mais heureusement  je suis encore en Allemagne, où on trouve pleins de vins de tous les pays du monde - et pas seulement le sempiternelle vin chaud des marché de Noël, qui pullule des gosiers des visiteurs et surtout des touristes, qui croient que c'est un must, pour se plier au coutumes du pays...

 

J'ai eu aussi l'embarras du choix pour la chaussette, certains, comme celles, que j'ai rempli pour ma Maman, un peu trop petites

 

calendrier chaussettes

 

d'autres carrément prévu pour les magnums, qu'il vaut mieux réserver pour les fêtes autour d'une table avec plein de convives...

 

chaussette blanche

 

 

J'ai donc choisit finalement plus modeste, moins chaud aussi,parce que c'est le contenu, qui s'applique déjà à réchauffer le buveur:

 

chaussette rouge

 

 

Mais maintenant trêve de vous faire patienter, passons au contenu: je vous offre un vin Italien, trouvé à tables chez des copains l'autre soir - un Primitivo au nom de la Selezione del Re millésime 2007 de Hazienda Agricole Torrevento (un gros machin de 100ha, si j'ai bien compris) du temps en temps en vente sur Internet avec l'offre alléchante de 12 pour le prix de 6 (dans les 68 €).

 

primitivo et verre

 

J'ai d'abord aimé l'étiquette, bien adapté à un calendrier de Avent avec ces dorures et étoiles sur fond bleu profond, lui préfèrent un Brunello de Montepulcino 2001 pour accompagner le canard, mais avec le fromage bien fait, ce Primitivo, plus connu dans le monde sous son nom de Zinfandel, bien implanté en Californie, plein de sève, d'épices et plus fort en alcool en bouche, que son compatriote, assagi , est un vin très Sudiste, qui aurait aussi pu venir du Roussillon et ne pas des Pouilles,dans le Sud de l'Italie,  il m'a finalement plu, même si j'aurais aimé savoir plus de détails sur son origine, les vignes, les rendements, la vinification... toutes les informations, qui m'aident  d'habitude à mieux comprendre un vin et qui peuvent m'inciter, d'y revenir, malgré certains défauts, ressentis lors d'une première rencontre....

 

Donc bonne continuation pour vos dégustations de AVin, et dans cette semaine, qui précède le 4ième Avent, je vous offre une petite lumière chaude, pour vous accompagner.

 

ein wärmendes Licht

 


Voir les commentaires

Fête des Marrons et du Vin Olargues 2010

14 Novembre 2010, 17:13pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Chaque année, début Novembre, Olargues fête ses marrons - et pleins d'autres bons produits de la région : vin, fromage de chèvre, charcutérie, pain, crême de marrons et confitures, noix, ail, olives, navets et les derniers fruit de saison se donnent rendez-vous sous les platanes de l'avenue de la gare, parfois chassés par l'orage et le vent, mais souvent, comme cette année, benis du dernier soleil de l'automne et sous un ciel bleu.

 

peler le marron

Diaporama de la fête des marrons d'Olargues 2010

 

 

d'autres articles sur les marrons sur ce blog: 

 

Le temps des marrons


Économies pas toujours domestique, marrons chauds et vin nouveau


au bout d'une autre piste - un peu de chaleur nostalgique

 

Fête des Marrons et du Vin Nouveau 2007


escapade slow-foodienne

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Noël campagnard- sans bling-bling et chi-chi

25 Décembre 2008, 15:42pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Une soirée de Noël pas à la Française, qui commence avec la montée par la piste caillouteuse et sinueuse, qui monte vers  la petite ferme castanéicole de Dausse au dessus de Cailho vers 17 heures hier. Du parking la dernière lumière du jour, qui donne ses teintes rouges à la montagne et au collines de l'autre côté de la vallée du Jaur en bas - une traînée de fumée part d'Olargues au loin...


Fritz et Almuth nous reçoivent à la table de leur ferme après une journée passée à brûler les bogues de châtaignes de la dernière récolte  - le petit tonnelet de bière obligatoire ici est mis au frais devant la porte et nous commençons avec un apéritif rustique de bon pain maison et divers préparations de leurs réserves, pour l'accompagner.


La chatte de la maison, qui passe son temps à éloigner les rongeurs, friands des chataignons séchés au séccadou, que Almuth décortique pendant des longues soirées, n'est pas contente, que des estrangers lui font de la concurrence sur les bancs.


Un grand feu de bois dans la cheminée (de châtaignier, bien sure) chauffe la pièce et crée une ambiance chaleureuse pour l'oeil  et même pour nos oreilles - le bois pète du temps en temps avec des étincelles, qui s'envolent comme un feu d'artifice.


Seule décoration sur la table: cette dernière rose, coupé de frais devant la maison, qui me rappelle la vieille chanson de Noël de mon pays: es ist ein Ros entsprungen....


Les autres convives arrivent et le repas commence à la bonne franquette - avec les canards rôties et presque trop de mains, pour les découper...


La maîtresse de la maison vient de Souabe - elle nous régale donc avec des Semmelnknoedel - des espèces de quenelles à la base de mie de pain, qui ne sont pas forcement fait pour des gosiers français....


... mais qui vont à merveille avec le dernier membre  du trio classique de la cuisine hibernale allemande: le Rotkohl - choux rouge mijoté à l'aigre-doux avec des pommes, du clou de girofle et du vin rouge.


Seule au milieu de tous ces amateurs de bière, j'ai passé une bouteille de Riesling Allemand du Domaine Kaul en fraude à table, qui se défend avec dignité contre le choux rouge, grâce à son acidité vive, qui accompagne le fruité de ce vin jeune et contre balance les saveur forts du plât.


Pas de bûche à la crème de beurre après cela, mais juste une petite tranche de gâteau au chocolat apporté par une autre invitée - et la distribution de notre cadeaux de Noël: des bouteilles de Clos des Cèdres 2002 de Lisson, que tout le monde peut emporter dans sa cave.


20 heures - tout le monde remet les vestes et les bonnets pour monter au parking sous la nuit étoilée. Ce n'est pas le retour à la messe, mais les uns descendent au Lotto obligatoire de Noël de Saint-Etienne d'Albagnan, qui sert à financer le repas des ancien le Jour de l'an - les autres, comme nous, rentrent chez eux - chez nous à Lisson, dans notre Stille Nacht - douce nuit - où nous ouvrons encore une bouteille de Cèdres 2005, pour finir cette soirée si peut à la française - sans foie gras, coquilles Saint Jacques et d'autres saumons - en tête à tête à deux.

Joyeuses et paisibles fêtes de fin d'année pour tout le monde - et que vos meilleurs voeux pour 2009 deviennent réalité!



Voir les commentaires

nouveau vin et vin bourru

1 Novembre 2008, 18:48pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

  La première journée de la Fête du Marron d'Olargues et du Vin Nouveau a pu se  dérouler malgré l'alerte orange, prononcée par Météo France sur l'Hérault - le vent marin soufflait fort et entassait des gros nuages contre Caroux et Femme Couchée, mais pas une goutte de pluie!

Et tous ceux, qui étaient venus, agriculteurs, exposants et les différentes associations du village, qui avaient, comme chaque année, passé beaucoup de temps et de soin à préparer cette belle fête automnale, se sont bien réjoui de ce fait.

Pour flairer l'ambiance,  vous pouvez aller voir mon petit diaporama ici.

Des marrons et des châtaignes sous toutes leurs formes, frais, grillés et transformés en succulentes confituresliqueur, sirop, farine, pain, crêpes et d'autres gatéries, une plus gourmande que l'autre.

Et le vin nouveau, vous allez me demander? Deux découvertes pour moi cette année:

marionpladomaine@orange.fr

Une jeune vigneronne, toute jolie, toute fière, de proposer son premier millésime: Marion Pla de son nom, du Mas Pla à Cessenon, village de soubergues,  à mi-chemin vers la pleine viticole de Béziers.  Après une solide formation à l'école de viticulture et en commerce du vin, cette jeune dame à fait son tour des vignobles, stages en vallée du Rhône et de Loire, mais aussi un crochet par la Nouvelle Zélande, pour se forger une idée du vin, qu'elle voulait faire.

Des vignes sorties de la coopérative locale, Syrah, Grenache, Mourvèdre et encore quelques Carignans, lui ont servi comme base pour élaborer son premier vin sous sa propre étiquette.


Ce AOC Saint Chinian 2007, vinifié en cuve de manière classique, se veut un vin volontairement sur le fruit, frais, gouleyant, un vin plaisir, qui - au dire de sa génitrice, plaira aussi au femmes. Vous savez, que je ne suis pas typique pour "le vin des femmes", il me manque donc un peu de mache, une structure tannique plus affirmée serait plus à mon goût personnel, mais à 5 Euro, je suis sûre, que ce vin trouvera des amateur. Je souhaite bonne chance et un départ favorable pour ses ventes à cette vigneronne nouvelle!

Mais il y avait une autre découverte à faire: Le Vin Bourru, cher à Jean-Claude Carrière, qui intitulait son autobiographie ainsi, qui raconte sa jeunesse à Colombières-sur-Orb. Vin Nouveau sous toute ses formes: Un vin de l'année, qui vient d'être mis en bouteille, oeuvre conjointe de 5 vignerons de la Haute Vallée de l'Orb, qui ont chacun vinifié dans leurs caves un vin nouveau, pour l'assembler ensuite dans cette cuvée unique.


C'est Yannick Poras, vigneron du Mas du Rouyre, installée sur la petite commune de Saint-Martin-de-l'Arcon, au pied du Caroux,


qui le présente aujourd'hui tout fière à la fête. Les 3 compères et 2 comères se sont réunis sous le nom des Funambules du Vin, pour mettre au monde et  promouvoir ce bébé - qui pèse quand même 13% Vol, millésime oblige.


Les cépages sont encore un secret - et comme je ne voulais pas commettre l'infanticide tout de suite, je n'ose pas me prononcer... À garder pas plus chaud que 15°C, pour qu'il ne vous saute pas dans les bras - tellement il est encore fougueux après sa mise récente, je serais curieuse, de le goûter prochainement avec une belle poêlée de marrons grillés...et là aussi, 5 € ne sont pas prohibitif!

Donc du nouveau dans les vins de la Vallée de l'Orb, cette belle rivière sauvage, qui traverse aussi Cessenon - pas encore des vins bio, loin du sans soufre, mais des vins faitent par des vignerons, qui s'accrochent à leur terres et essayent d'en faire des vins, qui leur permettent de démarrer ou continuer ce beaux métier, qu'ils ont tous choisi par amour de ce pays - et qui, je leurs fais confiance, vont un jour prendre le chemin vers un travail plus proche de la nature, quand les amateurs de vins leur suivront.





Voir les commentaires

1 2 3 > >>