Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

ce délicat arôme des fleurs

2 Juin 2006, 10:45am

Publié par Iris Rutz-Rudel

Une nouvelle senteur au milieu de chèvrefeuille, vieilles roses, lila d'espagne, genets et d'autres fleurs, qui colorent et embaument mes bouquets, que je ramène de la vigne : c'est délicat, pure, mais cela ne peut être qu'une chose: les premières souches dans la vigne sont en fleurs.

Je suis mon nez - cela ne peut pas être le Mourvèdre, réputé tardif, directement derrière la maison - et pourtant, cela vient de là. Et les voilà, les coupables: les quelques souches de Chenin et cette autre intruse, dont je pique une feuille, pour regarder dans la bible des ampélographes de Pierre Galet "l'ampélographie pratique" - Je ne la trouve pas dans le précis, qui ne contient que 210 cépages, mais dans mon propre annexe au livre, entre les feuilles séchées, que nous avions ramené de la collection  ampélographique du Domaine Vassal à Marseillan il y a 15 ans : c'est un de nos rares plants de Carmenère, que nous avions multiplié nous même à partir de quelques greffons récupérés au Domaine à l'époque.


Cabernet Franc en fleurs le premier juin 2006

C'est donc plutôt une parenté avec le Cabernet Franc que je lui trouve, lui aussi m'accueille avec ces arômes délicieux quand je monte les terrasses des Echelles de Lisson. Les Cabernets Sauvignon ne vont donc pas tarder -  et les Pinots et Merlots tout en haut de la colline embaument déjà depuis quelques jours. Si le vent sous ces cieux bleus et ensoleillés des dernières deux semaines ne soufflait pas si continue du Nord-Ouest - une Tramontane de première, bien saine mais très séchant -  j'aurais du sentir les arômes depuis longtemps en bas.

Je suis contente, que le sol entre les plantes est propre et que le feuillage montre un beau vert sans taches, par ce que pendant la floraison, il serait nuisible, de trop traficoter dans la vigne, sous peine d'endommager les fleurs sensibles. Je pense avec regret à mes confrères (est-ce qu'il y a aussi des consoeurs dans les vignes - elles se cachent bien) des contrés plus au nord, qui se plaignent de la longue période de temps maussade, frais et même ponctué d'orages et de grêle.

En descendant, je regarde les oliviers de près : là aussi, la floraison ne va pas tarder, on voit les premières petites fentes dans les globules des fleurs.

Oliviers à Lisson, début de floraison


Bientôt cela sera aux châtaigniers d'épanouir leurs bouquets floraux sur les coteaux en face.


Commenter cet article

Jean paul (Vigneron Blog) 04/06/2006

C'est si bien dit, vous avez du nez chere Iris. Pour un peu, e parviendrais à humer et partager ces senteurs rien qu'en vous lisant. Et pourtant le francais n'est pas votre langue maternelle. Comme j'aimerais pouvoir aussi bien traduire des sensations dans votre belle langue.

Detlef 06/06/2006

Je connais la région d'Olargue d'une randonée à vélo. J'ai vécu une année à Montpellier et toujours apprecié les vins. Voilà mon blog, que j'ai écrit pendant ce temps là avec beaucoup de photos des plantes et vignes de la région:
http://wentus.blogg.de

Wenn sich ein paar Franzosen für die deutsche Sprache begeistern, so ist hier eine gute Gelegenheit, ihre Sprachkenntnisse zu erweitern:
http://berlindividual.gmxhome.de/deutsch

ulysse 08/06/2006

on s'y croirait Iris ...quand vous parlez du carmenere celà me rappelle un délicieux vin chilien que j'ai bu chez des amis il y a peu ..en faites vous également ...je n'oublie pas que je dois aller vous voir et je ferai la visite aavant la fin juin

SégolÚne 20/07/2006

Comme vous regardze la nature qui vous entoure. C'est si beau la vigne en fleur, ces petites grappes contiennent de telles promesses.
Je vous souhaire un bel été.