Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

Alexandre Grothendieck et Lisson - quel lien?

21 Mars 2012, 13:24pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

 

Un hommage à Alexander Grothendieck, mathématicien célèbre, qui va  fêter (ou pas fêter du tout...?) ce-mois-ci son 84ème anniversaire quelque part vers les Pyrénées dans le Sud de la France..
 
Pour ses 80 ans, en 2008, c'est l'auteur Winfried Scharlau,  son biographe, qui lui avait consacré un bel article dans l'hebdomadaire "Die Zeit"  ici.

 

 
  photo: © Erika Ifang dans Die Zeit
 
Dans cet article, Winfried Scharlau, professeur émérite de mathématiques Allemand et auteur d'une biographie sur Grothendieck lui consacre un très bel article sous le titre "dans des dimensions plus hauts", qui retrace   la vitae de cet homme, apatride, né en 1928 à Berlin, et qui compte encore aujourd'hui comme un des mathématiciens les plus importants du 20tième siècle. Il la retrace jusqu'en 1991, date à laquelle Grothendieck se retire complètement de la société et du monde.

C'est là aussi, que s'arrêtent les informations, qu'on trouve en Français sur le Web, comme cet article sur Wikipédia, qui lui est consacré. Et quand on  trouve un article en Français, retraçant les stations de sa vie comme   ici., ils ne contiennent point d'informations plus récentes...


Pendant les année avant sa retraite totale, surtout après 1968, Grothendieck était membre du du groupe "Vivre et Survivre", qui réunissait beaucoup des fondateurs du mouvement écologique, solidaire, pacifiste   et anti-nucléaire en  France, qui était encore à ses débuts à cette époque. On trouve encore des éditions de leur revue Survivre  - et plus tard Survivre et Vivre  sur le Web

Il vivait pendant cette période dans l'arrière pays de Montpellier, au bord du Larzac, à Vilecun , menait une maison ouverte, et s'engageait entre autre pour des moines bouddhistes, vivants en illégales en France, où on ne les souhaitait pas accueillir. Sa personnalité charismatique attirait des jeunes autour de lui et pendant un temps, Claude Rudel en faisait partie. Et si Lisson existe aujourd'hui comme domaine viticole, s'est indirectement aussi un peu "l'oeuvre" de Grothendieck dans le temps...

Un "prêt perdu" de  10.000 FF - grâce à lui -  une somme énorme à l'époque, si on ne comptait pas parmi les gens avec un profil classique de bonnité auprès des banques, aidait les frères Rudel, fils de viticulteur d'un petit village près de Lodève, de s'acheter ensemble leur premier  bout le terre au voisinage de Saint Chinian. .
 
 
  3 des frères Rudel fin des années 60 - Claude tout à droite, à côté de son père
 

La lecture de ce que Winfried Scharlau a réuni en 2006 au delà de son article dans "Die Zeit" sur sa page Web, me rend ses débuts (que je ne connaissait que de oui-dire)  plus présents.  La liste des   Mutants, des personnages, qui dans la méditation au même titre présagent une nouvelle ère , de Hahnemann en passant par  Darwin, Râmakrishna, Kropotkine, Steiner, Ghandi, Alexander Neill, Tailhard de Chardin, Krishnamurti, me sonnent très familier - toute une génération de "hippies", comme on les appelait dans le temps par ici, ont été influencés par ces écrits ou ce qu'on leur en racontait. Il s'y ajoutaient d'autres, encore présents dans ma bibliothèque, mais l'important était surtout, de trouver son propre chemin.

Lisson était ensuite la propriété, que Claude Rudel se trouvait pour lui en 1976 du côté d'Olargues - toujours dans le but, de remettre en culture un bout de terre abandonné, pour pouvoir créer dans le respect de l'environnement un lieu, qui permettra de vivre et travailler en harmonie au même endroit - et c'est là, que j'entendais au début des années 80 pour la première fois le nom de Grothendieck, sans pourtant jamais rencontrer le personnage. 
 
 
Lisson 1975 - 15 ans avant la création de la vigne derrière la maison

Je souhaite donc à  Alexander Grothendieck, qu'il aura aussi trouvé un tel endroit et j'apprécie, que Wilfried Scharlau et d'autres l'ont pas oublié et lui rendent encore hommage.

Et même si pour moi, le monde de la mathématique
, pour lequel il était si important, semble très loin et que j'aurais du mal, à lui suivre dans ésotérisme  de dernières années, je partage le respect profond de la nature et de l'environnement, la conscience, qu'il faut essayer de vivre autrement, pour ne pas tuer la terre et l'humanité Un respect, qui fait partie de notre vie quotidien et de notre travail -  travail concret, avec nos mains, confronté à une nature, qui peut nous permettre, de transformer les fruits, que nous cultivons, en vin, qui fasse voyager un peu de l'esprit du lieu chez d'autres....comme elle peut anéantir tant de travail en peu de temps, sans que nous puissions nous y opposer ... nous apprenant ainsi l'humilité et l'importance de la persévérance... 
 
 
 

Commenter cet article