Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

Du Lisson au Bouchonné

13 Juillet 2008, 11:39am

Publié par Iris Rutz-Rudel

Grasse matinée de dimanche devant l'ordinateur, le premier café au lait à côté de moi, après une après-midi d'orages (sans grêle:-)!), qui ont encore bien arrosé la colline hier tout l'après-midi (merci à Philippe de la pipette, pour son soutient maraboutique!)

Dehors de nouveau soleil et un jolie bruit de vent de Nord-Ouest, qui promet de vite secher la végétation, même s'il va peut-être perturber le traditionnel feux d'artifice, qu'on prépare à Olargues pour cette veille de 14 Juillet.

Le téléphone sonne et me sort de mes lectures à l'écran - une voix sympathique à l'accent prononcé - c'est un jeune sommelier Québécois de Montréal, du joli nom de Steve Beauséjour, qui sort de son service (chez lui, c'est 4 heures du matin) et tient à me dire, à quel point il apprécie deux de mes vin, qu'il sert dans un bar à vin au nom étonnant du bouchonné de  l'autre côté de l'océan.


www.bouchonne.com

Au fil de notre conversation, je veux bien croire, ce qu'écrit un critique anglophone sur son passage au bar: "Incidentally, this was some of the friendliest most genuine service in the city and made a big difference in my appreciation of the evening."

Ils ont Les Échelles et le Clos du Curé 2005 sur leur carte, qui étaient avec quelques bouteilles du Clos des Cèdres, les premiers vins, qui ont fait le longue voyage à travers les périples de l'importation privée par la  SAQ et l'Océan, pour arriver au Québec fin de l'année dernière.

C'est Diane Turcotte de Vini-Vin, que j'avais rencontré il y a deux ans à Vinisud, qui m'avait fait la confiance de les commander - et je me souviens encore bien de mes sentiments, de les laisser partir si loin, sans pouvoir les accompagner, le jour, où je les ai mis sur le cul d'un camion de transporteur à Olargues. (les semis remorques, qu'ils utilisent, ne passent pas dans notre chemin, nous donnons donc toujours rendez-vous au village...).

C'est comme laisser partir ses enfants à l'étranger - et même, s'ils ont déjà voyagé au Japon pendant plusieurs année, chaque nouvelle destination ressemble à une aventure - et j'aimerais bien jouer à la petite sourie, pour savoir, s'ils sont bien reçus, là où ils vont, mes chers petits.

Cela me faisait particulièrement plaisir aussi, de savoir que les deux petits personnages de l'étiquette (mon mari Claude Rudel, décédé en 2001 et moi) allaient voir le pays de résidence de leur
créateur, Paul Driessen, dessinateur de films animés, qui vit l'été à Olargues et hiberne à Montréal!
 

pas au restaurant, mais encore à table à Lisson: le Clos du Curé 2005

Donc encore plus d'importance, de recevoir cet appel ce matin, qui me confirme, qu'on prends soin d'eux, qu'on les traite comme il faut, en les caraffant à besoin, pour leur donner le temps de s'épanouir. Que la salade d'onglet de boeuf mariné les accompagne à souhait et qu'ils surprennent les amateurs, qui découvrent le Pinot sous une forme, qui les surprend et réjouit.

Merci l'équipe du bouchonné, pour ces bons soins, merci Steve, pour ces nouvelles de mes chers petits, qui m'a mis encore plus de soleil au coeur ce matin!

Donc si vous venez à Montréal, fautes de ne pas pouvoir en boire à Paris, vous pouvez goûter des vins de Lisson au:

Comptoir À Vins Bouchonné
9 Fairmount E.
514.273.8846

Et si vous avez un appétit plus grand et plus de temps, vous pouvez aussi visiter son grand frère, le restaurant La Montée du Lait , dont vous ont déjà parlé les amis Dupéré-Barrera sur leur blog l'année dernière et dont ils nous ont dit, que: La carte des vins, elle, ferait pâlir de jalousie plus d'un restaurant gastronomique ! C'est presque un livre.


Commenter cet article

isabelle 14/07/2008

je connais aussi ce sentiments lorsque l'on envoie nos vins à l'autre bout du monde; je voudrais être la bas pour les accueillir et être sur que rien n'a bougé et qu'ils sont toujours les mêmes ! mais on doit les laisser vivre leur vie ! c'est pas facile quand même !!!!!

Jean paul 17/07/2008

Encore une fois: BRAVO et puis c'est si joliment dit, toujours avec beaucoup de poésie pour ces chers petits. Comme je t'envie de faire ton vin; j'ai pendant longtemps eu cette ambition sans oser me lancer quand il était encore temps.jean paul

marsha 23/07/2008

Contente de savoir que mes compatriotes apprécient bien les vins de Lisson. Quand feront-ils un voyage en californie ? :)

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog