Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

Du propre dans la vigne et encore des orages à l'horizon

11 Juillet 2008, 10:20am

Publié par Iris Rutz-Rudel

Comme chez tous les collègues, ce début de vacances pour les autres n'est pas un temps de repos à Lisson.

Même si nous avions plus à souffrir de la chaleur - bienvenue pour la vigne - que du mauvais temps, qui sévit dans d'autres régions de la France, les reserves d'eau dans les sols - très bienvenues, elles aussi - nous ont donné un sacré supplément de travail. Là, où avec un peu de chance et une tonte au bon moment, un seul passage à la débroussailleuse suffisait d'autres années, Klaus est déjà au deuxième passage. Des parcelles toutes propres fin Avril étaient à reprendre en Juin/Juillet, comme si on ne les avait jamais nettoyées. Et pendant que la végétation s'épanouissait au soleil et la chaleur aidait à guérir les quelques petites attaques de Mildiou ici et là, les vignerons se ratatinaient à chaque intervention dans les coteaux, avec des pertes de sueur de 2 à 3 litres - pèse personne à l'appuie:-).



Mais maintenant, le plus gros est fait


avant et après



Le Clos des Cèdres est aussi rentré dans le rang


et on voit au premier plan le Merlot, qui pette la santé:


Reste à fignoler le nettoyage des pieds et l'attachage sur les piquets, comme ici, dans la parcelle la plus haute du Clos de Curé avec le Pinot:


Le faucheur va être content, de pouvoir se passer bientôt de ses protections, dignes de Bibendum,  si nécessaires, pour eviter les blessures par les éclats des pierres et bouts de bois, que la débroussailleuse lui envoie régulièrement:



et la vigneronne pourra se consacrer un peu plus à la manucure:




et à espérer, que les orages, annoncés pour ce soir, ne s'accompagnent pas de grêle!


Commenter cet article

Isabelle 11/07/2008

Il est vrai qu'une bonne manucure s'impose !!! en ce qui nous concerne on est déjà au troisième passage à la débroussailleuse ( que l'on appelle une ZIGOULLETTE d'ailleurs !) et l'herbe est bien verte ! j'aimerai la voir un peu moins verte ! et je sais qu'un 4ème passage sera necessaire! Bon courage !

Tiuscha 11/07/2008

Quel boulot ! La manucure durera peu, avec les vendanges, bonjour les doigts noircis ensuite ! En fait le meilleur est dans la cuve, non ? En fait le travail dans les vignes est agréable mais harassant par ces chaleurs...

PhilR 11/07/2008

Ouah! Superbe!... Je pense que je vais prendre mon courage à deux mains avant longtemps et... ouvrir un Clos des Cèdres, en hommage aux travailleurs des pentes rocailleuses et des chaleurs sudistes!... ;-)En Vendée, on aurait besoin de se réchauffer, en fait.Je vais de ce pas écouter les Tambours du Burundi, qui sont de passage dans la ville, histoire de marabouter les nuées sombres qui menacent tant de vignobles en ce moment!...

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog