Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

fureurs de toutes sortes

5 Mars 2008, 12:20pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

Bientôt le printemps!?  La prudence m'amenait à mettre un point d'interrogation derrière l'exclamatoire l'autre jour.

Et j'ai bien fait, parce que depuis deux jours, un vent glacial du Nord avec des rafales à faire tomber les tuiles des toits nous balaye et a fait chuter les températures proches de zéro...  Rien d'exceptionnel, me dites vous, c'est vrai, l'année dernière, je vous avais même parlé de la neige à l'heure de l'été.

Donc trêve de balade dans la vigne, le sécateur en main pour finir la taille . La fureur du vent risquait de m'emporter du haut de la colline...  

Mettons encore une buche de chêne dans le poêle et restons bien au chaud, à surfer bien à l'abri sur les vagues plus calmes de l'internet.

Temps de repasser sur le site d'une autre fureur, dont j'ai vous ai déjà entretenu, celle des vivres, qui m'enchante depuis le début de l'année.


Et je ne peux pas m'empêcher d'en rajouter à leur furieuse
autosatisfaction , parce que le numéro deux, qui fêtait potages, soupes et veloutés


undefined

fait chabrot sous la plume de Dominique Hutin.

Vin / Accords mets et vins

15/02/08 - Le langage du vin, ah ! Quelle soupe

20/02/08 - Le désaccordeur de piano # 2

22/02/08 - Le langage du vin, ah ! Quelle soupe # 2

27/02/08
- Le pinard déchaîné, virgule d'humeur # 2

"Nul besoin de passer le langage spécialisé au carbone 14, il a l’âge de ses artères. Car depuis toujours (et avant aussi), chaque corps de métier a son lexique, ses tics, son argot. C’est même à ça qu’ils se reconnaissent entre eux, les spécialistes. Ce verbiage professionnel n’effraie personne. C’est du jargon. Soit. Péquin et quidam nagent dans le potage, c’est un fait, mais n’en meurent pour autant pas puisque ces termes techniques sont ordinairement réservés à des bouches et des oreilles autorisées." 

commence la première partie sur le langage du vin, qui ouvre la cage aux "vins-mots" et culmine dans un jeux oulipien digne du pipotron , cher à Rémy Loisel.

Dépêchez-vous de vider votre assiette, le numéro 3 viens d
'arriver, qui nous apprendra tout sur le pain


undefined

et je fais confiance aux éditeurs, qu'avant la fin du mois, le verre de  la photo en tête va se teinter d'une goutte de rouge!






Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog