Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

lachrymae vitis - les larmes de la vigne

1 Mars 2008, 12:31pm

Publié par Iris Rutz-Rudel



Traenen der Reben - pleurs de vigne

Pour la première fois cette année elles coulaient abondamment hier, les larmes ou pleures de la vigne, la sève, qui monte à partir d'une température moyenne de 8°C au printemps, quand on taille le bois de l'année dernière.

Pour moi un signe, de me dépêcher à la taille, parce que même s'il s'agit du comportement normal du végétal, qui permet aux souches d'assainir et cicatriser les plaies de coupe, c'est toujours un signe de  nouveau départ.  Bientôt les bourgeons des variétés précoces vont gonfler et il ne serait plus loin jusqu'au débourrement.

Les premières images de bourgeons éclatés étaient ce matin à voir sur le vigneron blog de mon collègue du Roussillon, qui les a constatés très tôt cette année sur le muscat à petit grain. Il met aussi en garde contre le danger de gelés tardives, qui peuvent encore facilement frapper à cette époque et mettre la récolte de l'année en danger.

 
Ces larmes ont depuis toujours suscité la curiosité des vignerons, et pas que la leur. À travers les siècles, la pharmacopée populaire leur attribuait des vertus de toute sorte. Partant de Pline en passant par Hildegarde von Bingen et jusqu'à aujourd'hui elle avaient la réputation de guérir toute sorte de maux,  que ce soit les yeux, les maladies de l'oreille et de la peau, les vomissements, les taches de rousseur, les verrues et même l'alcoolisme.

Un vigneron futé en Allemagne vient de protéger le nom Rebtränen (larmes de vigne) comme marque déposée pour la cosmétique et une bien connue entreprise du Bordelais commercialise des produits contre des taches pigmentaires, troisième préoccupation des femmes en matière de beauté selon eux, sous le nom de Vinoperfect au prix de 40 € le flacon de 30 ml.

Une analyse des matières contenues dans les larmes du Grüner Veltliner, cépage autrichien, donnait pas moins que 32 composants:



composants du secret de vigne
par ordre alphabétique
Nr.     composant     concentration
1     Benzylalcool           0,83
2     Butanol                   0,26
4     Butylacetat             0,24
5     Carvacrol                1,88
        6     Beta-Caryophyllenoxid     0,89
7     1,8-Cineol               3,48
8     Cuminaldehyd         1,99
   9     1,2-Dimethylbenzol     1,40
10     acide acétique       0,88
11     Ethylacetat            0,58
12     Beta-Famesen       0,89
13     Beta-Famesol        0,48
14     Hexanol                0,20
15     l-Hexen-3-ol           0.39
16     Hexylacetat           0,80
17     camphre               1,25
18     Myristin acide        1,85
19     Octanol                 0,54
20     Palmitin-acide       4,66
              21     Palmitinsäuremethylester     2,42
22     Alpha-Pinen          1,19
23     Propanol               0,72
24     Sabinen                1,09
25     Stearins-acide       0,81
26     Alpha-Terpineol     3,39
27     Terpinolen            2,15
28     Terpinylacetat       0,73
29     Tetradecan           1,00
30     Thymol               58,07
31     Tridecan               0,56
          32     1,2, 3-Trimethylbenzol     1,17

         non identifié           2,12


source: L. Jirowtz, G. Buchbauer, G. Remberg und A. Nikiforov: Inhaltsstoffanalyse des Rebenstocksekretes (Rebtränen) mittels GC-FTIR-MS. in: Vitis 1994, 33, 97-98.

J'aurais intérêt à tremper mes mains plus souvent dans la sève de ma vigne dans les jours qui viennent! 






Commenter cet article

Tiuscha 04/03/2008

Si beau les larmes de la vigne... Je crois que tout est franchement précoce ! Mais gare au retour de bâton, aux coups de froid tardifs...Pas facile métier que de s'occuper des arbres fruitiers. Si tu tailles, c'est qu'il est temps que je taille l'olivier, non ?Pour le poème, ce n'est pas de moi, mais de Baudelaire, je ne crains rien, si ? Lui non plus du reste...