Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

26 Février 2001 - pèlerin d'infini

26 Février 2008, 00:00am

Publié par Iris Rutz-Rudel


Ce jour-là un ange vient me trouver, il avait la beauté d’un jeune homme, la sérénité d’un vieillard et le regard d’un enfant. Il s’assit près de moi et comme j’écossais des fèves, il les écossa avec moi. Un jour viendra, me dit-il, où tes mains ne pourront plus s’activer à cette tâche, où tes pieds ne pourront plus te porter jusqu’au haut de la colline, là où tu peux contempler la mer infinie à l’orient, la vaste forêt à l’est et la cité des hommes au fond du vallon, où le cri de l’oiseau qui fend l’espace ne te parviendra plus. Ce jour les ailes de ta pensée te serviront de mains, l’infinie compréhension sera ton océan, le mystère ton espace infaillible.


Et tout cela, dis-je, avant que la mort ne m’atteigne ?
Non, dit-il, seulement quand elle t'aura abandonné.


Anonyme - Le Maître de Hoc - collection l’autre nuit, Le Nyctalope, Amiens 1990

 

Commenter cet article

ulysse 27/02/2008

très beau texte qui souligne que la mort  est une porte qui s'ouvre et non pas une qui se ferme.Celà dit Iris je viens de poster ma note sur le vin choisi par lson étiquette en faisant un lien avec ton blog Grâce à toi j'ai découvert un vin plaisant et un vigneron de plus à rencontrer Je viendrai te voir fin mars si tu penses que c'est la bonne période

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog