Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

Femmes et vins de caractère - 4ième journées Slow Food Coolporteur à Gap

22 Juin 2007, 17:43pm

Publié par Iris Rutz-Rudel


Il n’y a pas que les vignerons des « vins d’auteurs », qui se réunissent à Gap ce week-end, mais aussi une semaine après, deux femmes de « vins de caractère », si on croit le programme de la section Slow-Food du Vaucluse.

C’est le Convivium Gap Le Coolporteur qui convie à la 4ième édition des journées du Coolporteur, du samedi 30 juin au dimanche 1er juillet au Centre de Loisirs « La Clairière » à Gap – sous le thème : Le Savoir des Femmes cette année pendant deux jours une douzaine d’intervenantes d’horizons et de générations différentes vont faire partager leurs savoir et régaler de leurs recettes et produits le public de la rencontre.



Samedi après-midi, à 17h30, c’est dans le cadre d’un atelier « Femmes et vins de caractère », que je vais donc avoir l’immense plaisir de présenter deux de mes vins à côté d’une personne énigmatique de la viticulture de Bandol.

"Dans un monde du vin qui longtemps a été l'apanage des hommes, il a fallu beaucoup de détermination et de talent aux vigneronnes. Nos deux invitées n'en manquent pas! Voici deux générations, deux styles, deux histoires. Lucie Peyraud, à l'aube de ses 90 printemps, est membre de l'Ordre des Dames du Vin et de la Table. Aux côtés de son mari Lucien, au Domaine Tempier, elle a oeuvré pendant plus de vingt ans, pour donner à l'appellation Bandol le lustre qu'elle a aujourd'hui.

Iris Rutz-Rudel, c'est un projet un peu fou et plein d'embûches entrepris il y a 16 ans: défricher une colline dans l'arrière-pays de l'Hérault pour redonner vie aux murets de pierres sèches et replanter les terrasses. De très faibles rendements et une vnification méticuleuse font le reste au Domaine Lisson.

Quatre vins ponctuent cette histoire à deux voix avec un point commun, le Mourvèdre, un cépage .... de caractère."

participation: 9 €

Pour camper un peu le personnage et vous mettre l’eau à la bouche, je vous cite quelques lignes de Kermit Lynch de son livre Mes aventures dans le vignoble de France, édition Jacques Legrand :

Kermit-Lynch.jpg

« En France, il est proverbial, qu’un vin reflète le caractère de celui qui l’a fait. Mais n’est-ce pas tout aussi convaincant de prétendre que vous pouvez voir dans un vin le caractère de la bien-aimée du vigneron? Après tout, celui-ci est un artiste (enfin, espérons-le!) et il tend à faire un vin aussi idéal que possible par rapport à ce qu’il croit bon et beau, non seulement en termes d’aspect physique mais encore au point de vue de caractère et de la personnalité, c’est à dire de l’être tout entier.
Dans un village où j’achetais autrefois les vins de deux propriétés différentes, Mme. A. du Domaine A., avait des cheveux décolorés et une coiffure chic ; elle s’habillait à la pointe de la mode, était copieusement fardée, et roulait en Mercedes flambant neuve. Les hommes la remarquaient dans la rue. Le vin de son mari était tout aussi tape-à-l’œil ; il sautait quasiment du verre et j’avoue qu’il m’a quelque temps tout à fait séduit. Mais malgré ses arômes plutôt éblouissants j’ai fini par trouver à la longue un manque de profondeur, une sorte de superficialité. Et mon intérêt est tombé.
Mme Z, du Domaine Z., ne déguisait aucunement son âge. Elle aimait par-dessus tout faire la cuisine chez elle pour sa famille et ses amis. Pour elle, rien n’avait plus d’importance que le bien-être de siens et elle restait auprès d’eux quoi qu’il arrive. Elle était chaleureuse et généreuse de façon rare. Elle se sentait bien dans sa peau. Le vin de son mari ne gueule pas et ne brandit pas de drapeau rouge mais je continue d’y découvrir des qualités qui n’étaient pas évidentes lors de mes premières dégustations.
Est-ce aller trop loin de faire un parallèle entre les femmes et le vin ? Il est certain que le cru du Domaine Tempier ne serait pas le même sans Lulu. Sa personnalité ressemble à celle du vin, avec ses qualités de robustesse terrienne et de finesse. Sa propre pétillance n’a pas été gazée au SO2., encore qu’elle mériterait une légère filtration de temps à autre, pour rendre propre à la consommation du public son sens d’humour qui ne manque pas de sel, voire de piment. Discutant de l’encépagement avec un vigneron du Rhône, je lui ai dit en passant que j’achetais un vin largement fait de mourvèdre, au Domaine Tempier. « Aahh ! Lulu, soupira-t-il tandis que ses yeux se mirent à briller, elle st notre légende, vous savez. » Son sourire était comme celui d’un amoureux. « page 133/134

Et vous pouvez suivre ce qu’appelle Kermit Lynch « La petite fable de la famille Peyraud et du Domaine Tempier à Bandol » sur une bonne partie des pages qu’il consacre ensuite au vignoble de Provence.

Et si vous salivez bien et possédez quelques connaissances de l’anglais, vous pouvez ensuite vous plonger dans un magnifique livre de cuisine, écrit par Richard Olney, un autre Américain, tombé sous le charme de la maitresse de maison du Domaine Tempier : « Lulu’s Provencal Table » aux éditions TenSpeed Press, Berkeley, Californie, 2002.

Richard-Olney.jpg

Après 50 pages illustrés de magnifiques photos de famille de l’époque de Lucien Peyraud et du domaine qui retracent aussi l’histoire du couple et de son vin, suivent plus de 270 pages de recettes avec leur petites vignettes en noir et blanc mais hautes en couleur de saveur avec bouillabaisse et grand aïoli et gigot à la ficelle en pièces de résistance – plein d'aromates de Provence des amuses gueules jusqu’aux treize desserts de Noel… Ici, les photos en couleur sont l’œuvre de Gail Skoff, à la ville la femme de Kermit Lynch – on reste en famille.

Lulu-poissonnier.jpgLulu au marché de poissons

Lulu-recettes.jpg
reprinted with permission from Lulu’s Provencal Table by Richard Olney. Published by Ten Speed Press, Berkeley, CA.

Quand j’avais lu le bel article sur « Lucie Peyraud, une fée à Bandol » dans le numéro 29 de Terre de Vin de janvier/février 2006 et quand à l’époque ce récit de 60 ans passés en couple à œuvrer pour le renouveau d’un vignoble et d’un cépage longtemps méconnu, le Mourvèdre, en travaillant beaucoup, avec ténacité et passion et en entrainant son entourage par la générosité et le sens d’accueil et de partage d’une table familiale, tout cela m’avais rappelé des souvenir de mes 20 ans avec Claude Rudel et de nos rêves pour le vignoble de Lisson – mais je n’aurais jamais cru me retrouver à côté de cette dame presque nonagénaire un jour.

Je me sens honoré et me réjouie déjà à l’idée de cette rencontre.

Si vous voulez voire le programme complet de la manifestation et vous inscrire aux atélier, repas et sorties, allez voir ici, cela vaut le déplacement et l’équipe du Coolporteur autour de Philippe Rostain sera ravi de vous accueillir !


logo-slow-coolporteur.jpg


Commenter cet article

Mike Tommasi 22/06/2007

Brava Iris pour ce post.Voici ce que je viens d';ecrire sur notre liste "interne" Slow Food a propos des Coolporteurs:===A propos d'evenements majeurs Slow Food, je vous en signale un, imminent, qui reste pour moi l'archetype de la manifestation Slow, parfaite conjugaison de CCSS (de convivialité et de cooperation, de sérieux et de simplicité), la preuve que l'on peut organiser quelque chose de très important avec peu de moyens, si on a une equipe intelligente, motivée et soudée comme celle des Cool Porteurs provençalpins. http://www.slowfood.fr/bulletin/coolporteur/cool2007light.pdf Venez nombreux, il y a plein d'ateliers, de diners, de rencontres, de debats, après un truc comme ca on rentre a la maison ressourcé et plein d'idées, c'est ÇA Slow Food!==J'espèe que Lulu se sera remise de son petit accident de voiture récent et qu'elle pourra donc participer. Je vais essayer de me libéer pour ce weekend exceptionnel, occasion aussi de te revoir Iris, et brava aussi pour persister dans ta démarche.A bientotMike

Régis 29/06/2007

Bonjour Iris, te voici "taguée" ici : http://blog.chaigne.fr/post/laurent-epingle-reaction-en-chaine-blogosphere-exploseA toi de jouer !

Estèbe 03/07/2007

Total vénération pour le bouquin de Lynch sur les vins de France, le plus drôle, juste et émouvant jamais écrit sur le sujet.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog