Lisson - infos autour de la vigne et du vin - et d'autres choses

Vendredis du vin – deuxième édition: Tout en Douceur

27 Avril 2007, 18:27pm

Publié par Iris Rutz-Rudel

C’est Mathieu Turbide, proliférique chroniqueur du vin du Canada, que vous connaissez de son blog « Méchant Raisin », qui est le hôte de cette deuxième édition et qui à choisi « vins de vendanges tardives, des vins moelleux, des liquoreux, issus de raisins rabougris, atteints de pourriture noble, séchés, passerillés ou même glacés »  comme sujet de la séance.

Contrairement aux vins de moins de douze (dégrées) de la première édition des VdV, depuis quelques années ce genre de vins ne manque pas à l’appel dans ma cave : il y a les vins des vendanges tardives venus de l’Alsace (vous connaissez ma préférence pour les vins de Bruno Schueller et Pierre Frick), il y a les Sauternes de Mireille Daret du Cru Barréjats, les Coteaux du Layon de Patrick Baudoin et des autres membres de l’association Sapros, le Moelleux de Muscat de Anne-Marie Lavaysse du Domaine du petit Gimios dans le Minervois,  le  Moelleux de la Dernière Cueillette  de Florence Guy de Château Coujan dans l’appellation Saint Chinian.

Vous savez, que en dehors de l’Alsace, les vignerons n’ont pas le droit d’appeler leurs vendanges tardives de ce nom – ne vous étonnez donc pas de voir fleurir toutes sortes de synonymes pour le nommer sans le dire….

Mais le vin que je vous présente aujourd’hui est un Chenin de l’appellation Quart de Chaume en Vallée de Loire, son producteur est Francis Poirel, connu aux anciens de iacchos, discuté par moments, mais pour moi un homme et vigneron hors normes.

chateau-de-suronde-2000.jpg

D’une belle couleur ambré, bien épais avec des larmes autour du verre, il remplissait les promesses du nez par ses aromes intenses de miel, fleurs et écorce d’agrumes en bouche, d’une remarquable ampleur et longueur.

assiette-de-canard.jpg
charcuterie de canard

couleurs-suronde-pupillin.jpg
Château de Suronde à droite (Pupillin d'Overnoy à gauche...)

Ce Quart de Chaume - Château de Suronde 2000 (env. 40 € chez un caviste), tant décrié par certains, c’est montré superbe tout le long d’un repas chez des amis – aussi bien en accompagnement de la charcuterie de canard de l’entrée que face à la choucroute, qui suivait. Ce n'est pas pour rien, que ce vion était porté au Top par la Pipette.

Dommage, que Francis a vendu sa propriété fin 2005 – mais le terroir reste – je serais intéressée, de connaître la suite des deux – des vignes et du (ex) vigneron.





Commenter cet article

Méchant Raisin 28/04/2007

Miam! Beau choix de vin et belles photos!

Le compte-rendu final de tous est en ligne sur mon blogue. Merci d'avoir participé et à bientôt!

Lisa Roskam 29/04/2007

Merci Iris.  Je connaissais pas ce domaine en Quart de Chaume et tous les controverses autour.  Je suivrai avec impatience les détails et les avis sur les vins de 2005 et les millésimes qui suivent.  J'ai très récemment commencer à explorer les vins de la Loire et par hazard, j'ai dégusté et bien apprecié un Quarts de Chaume 2004 de Domaine des Baumard hier.

marsha 30/04/2007

Encore une belle découverte grâce à Vendredis du Vin.

Ulysse 02/05/2007

étant originaire de la Touraine j'adore les Quarts de chaume et les Savennières mais je n'ai jamais dégusté celui que tu célèbres ! j'essaierai à l'occasion ! Quant à mon projet de venir te voir je n'y ai pas renoncé loin de là mais ce sera sans doute fin mai début juin Je t'appellerai afin que l'on prenne rendez vous .

Baraou 02/05/2007

Pour les prochains Vendredis du Vin, ce ne sera pas compliqué... va voir le blog d'Emmanuel Delmas.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog